Activités semencières : 350 établissements semenciers homologués

Lors de la présentation du site web sur le SOC.

Seules les semences contrôlées et certifiées peuvent être commercialisées sur le marché local, selon la réglementation en vigueur. Force est pourtant de reconnaître que de nombreuses contrefaçons sont mises en vente. Pour y remédier, le service officiel en charge du contrôle des semences et du matériel végétal dit SOC, qui est rattaché au ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, a mis en place un site web www.soc-semences.mg pour une meilleure traçabilité des semences à Madagascar. Et ce, avec l’appui du gouvernement japonais à travers la JICA. L’objectif consiste à redonner confiance aux producteurs quant à la qualité des semences à utiliser tout en présentant au grand public les établissements semenciers ayant obtenu des Permis d’activités semencières (PAS) avec QR Code, suite à leurs formations.

Accroître la productivité. Toujours à travers ce portail web, chaque producteur qui a besoin de semences de qualité peut y trouver une liste de 350 établissements semenciers homologués par l’Etat. Il peut y découvrir également toutes les informations utiles concernant les semences ainsi que les activités semencières entreprises par le SOC sur tout le territoire national. Il faut savoir que le contrôle de la qualité et la certification des semences, ainsi que la formation et l’octroi de l’agrément aux établissements semenciers relèvent de la compétence du SOC, d’après la loi qui régit les semences. Cet intrant agricole constitue un des leviers du développement agricole. En effet, l’utilisation des semences de qualité permet d’accroître la productivité rizicole de l’ordre de 30%, a-t-on appris.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire