Rocade Nord Est : Un projet dédié à l’aménagement et développement des abords

Première réunion du Comité de pilotage du PADERNE, hier.

Après les leçons tirées du projet de construction du By-pass, il faut dorénavant anticiper l’engouement de la population le long de la nouvelle rocade nord-est d’Antananarivo, selon le MATSF (Ministère de l’Aménagement du Territoire eet des Services Fonciers). 

Maintenir les avantages d’accessibilité et d’attractivité offerts par la nouvelle infrastructure de la Capitale. Tel est l’objectif du MATSF qui met en œuvre le Projet d’aménagement et de développement des abords de la rocade nord-est (PADERNE). Dans cette optique, il faut une anticipation, selon les responsables auprès du ministère. C’est dans ce cadre que le MATSF met en œuvre ce projet financé par l’AFD (Agence française de développement). « PADERNE constitue un projet urbain intégré avec la construction de la Rocade d’Iarivo, dont l’objectif est de développer de manière planifiée, structurée et ordonnée la zone aux alentours de cette Rocade (logement, pôle de commerce, service, espaces verts, bassins tampons, etc.). Pour ce faire, des outils d’aménagement sont nécessaires, notamment un Plan d’Urbanisme de Détail (PUDé) et une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) », ont indiqué les promoteurs du projet.

Progrès. A noter que le PADARNE offre l’occasion d’utiliser l’outil ZAC pour la première fois à Madagascar. Selon le MATSF, cet outil permettra de maîtriser l’urbanisation et l’utilisation de l’espace autour de la Rocade d’Iarivo. En d’autres termes, ils visent à définir les zones aménageables et  les zones à préserver pour le fonctionnement hydraulique. A noter qu’un protocole d’accord a déjà été signé en juillet dernier entre le MATSF et les 3 Communes concernées, pour le pilotage du projet PADERNE. Ce protocole définit également le Comité de pilotage coprésidé par le ministre de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers, Hajo Andrianainarivelo et les maires des trois communes. La première réunion du Comité s’est tenue hier. Les membres ont assisté à un rappel et à une sensibilisation  sur leurs rôles et engagements, notamment la participation coordonnée et active au projet, la prise de décision intégrée sur le devenir de la zone autours de la rocade défini par le PUDé, la mission d’empêcher et d’interdire les constructions, remblais et occupations illicites dans le périmètre du projet, ainsi que la pérennisation et la sécurisation de l’infrastructure. La réunion d’hier a également permis de valider officiellement la première phase du PUDé, relatif à l’état des lieux et le diagnostic de l’existant. Celle-ci sera suivie de la deuxième phase qui concerne la programmation.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire