Fonds Mondial : Le Gl Edelin Caliste Randriamiandrisoa, nommé membre du CA

Le général Edelin Caliste Randriamiandrisoa défend l’intérêt de tous les pays membres de l’Afrique orientale et australe, y compris Madagascar.

Une grande première dans les annales de l’histoire ! Un Malgache est nommé membre du Conseil d’Administration du Fonds Mondial. Il s’agit du général Edelin Caliste Randriamiandrisoa.

Ce Fonds Mondial est une organisation internationale, créée en 2002, pour mobiliser et investir des financements non remboursables visant à éradiquer les épidémies de paludisme, de la tuberculose et du VIH SIDA tout en améliorant les systèmes de santé de nombreux pays dans le monde. Le général Edelin Caliste Randriamiandrisoa a été président du CCM à Madagascar, ou l’instance de coordination nationale des subventions allouées pour le pays, durant la période de 2016 à 2021 avant d’occuper ce poste. Il a été sélectionné parmi les postulants au niveau d’une vingtaine de pays membres de l’Afrique orientale et australe, et ce, grâce à son cursus académique et ses capacités de négociation internationale ainsi que ses expériences professionnelles dans ce domaine. Sa nomination au niveau du membre du Conseil d’Administration du Fonds Mondial a ainsi été purement technique, apolitique et suivi d’un respect d’éthique, a-t-on appris de source auprès du CCM à Madagascar, qui est localisé à Antsakaviro.

Grand atout. Il faut savoir qu’il représente non seulement Madagascar mais aussi tous les pays membres de l’Afrique orientale et australe à chaque décision prise au niveau de ce Conseil d’Administration du Fonds Mondial. C’est non seulement un grand honneur mais aussi un grand atout pour la Grande Île. En effet, en étant membre du Conseil d’Administration, le général Edelin Caliste Randriamiandrisoa peut avoir le droit de vote tout en contribuant à la conception de l’orientation politique et stratégique du Fonds Mondial. Il peut également participer à la prise de décision en matière de clé de répartition des allocations pour Madagascar et les autres pays membres de l’Afrique orientale et australe, d’après toujours les informations fournies par l’Instance de Coordination Nationale des subventions à  Madagascar. Il est à noter que les instances de coordination nationale sont des comités nationaux qui, au nom de leur pays, présentent des demandes de financement au Fonds Mondial tout en assurant le suivi stratégique des subventions. Les autorités publiques, la société civile, les institutions techniques, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies y sont représentés. Elles sont un élément essentiel du partenariat de ce Fonds Mondial.

Plus de 300 millions USD. Pour le cas de Madagascar, plus de 300 millions USD de subventions visant à éradiquer les trois épidémies touchant bon nombre de pays en Afrique, ont été débloquées par cette organisation internationale entre 2016 et 2021. Par ailleurs, cette dernière a lancé de nouvelles mesures en vue de riposter rapidement et efficacement contre la Covid-19, depuis 2020 en étroite collaboration avec d’autres partenaires pour soutenir les luttes nationales contre cette pandémie. Madagascar a bénéficié d’une subvention de l’ordre de 5 millions USD, pour ce faire, a-t-on indiqué. Le renforcement des systèmes de santé au niveau national constitue également une priorité du Fonds Mondial étant donné que c’est un moyen efficace permettant de relancer l’économie, au niveau national, et partant, mondial, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire