Pétrole amont : Campagne de promotion confirmée par le Gouvernement

Malgré la Cop 26 et la transition énergétique en cours, l’utilisation de l’énergie fossile est encore inévitable pour aujourd’hui, selon l’OMNIS.

La mobilisation du secteur des ressources stratégiques est indispensable pour réussir l’essor économique du pays. Madagascar va enfin lancer sa campagne de promotion de ressources pétrolières, selon la déclaration faite par le ministre Andry Ramaroson.

 

Madagascar doit impérativement avancer dans l’exploration et l’exploitation de ressources pétrolières. Telle est la grande ligne des propos avancés par le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Andry Ramaroson, lors de la cérémonie de clôture de la célébration du 45e anniversaire de l’OMNIS (Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques), qui s’est tenue vendredi dernier à Alasora. En effet, durant la cérémonie, ce membre du Gouvernement a représenté le Premier ministre Christian Ntsay, qui est également ministre des Hydrocarbures et des Ressources Stratégiques. « La campagne de promotion des ressources pétrolières sera lancée très bientôt. Nous sommes condamnés à avancer dans ce sens, car il est impossible de maîtriser le cours international du baril de pétrole, qui dépasse aujourd’hui les 75 USD. Selon nos estimations, ce prix ne pourra jamais baisser en dessous de 70 USD en 2022. Ce niveau de prix cause de graves impacts sur notre monnaie nationale. De plus, pour soutenir le pouvoir d’achat, l’État maintient encore les prix à la pompe de carburant. Comme nous ne pouvons pas maîtriser le cours international, il faut agir en interne. Il faut faire cette campagne de promotion. Il est temps de parler de Bemolanga, Tsimiroro, Mahaboboka, etc. pour réduire notre dépendance envers l’extérieur », a déclaré le ministre Andry Ramaroson.

Très attendue. Selon le ministre, une réunion entre le ministère des Mines et des Hydrocarbures, le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures et OMNIS se tiendra dès cette semaine pour la mobilisation du secteur du pétrole amont. De leur côté, à l’aube de la grande relance post-Covid, les compagnies pétrolières attendent impatiemment cette campagne. À noter que plusieurs dizaines d’entre elles ont déjà affirmé leur volonté d’investir à Madagascar, un pays considéré comme très prometteur. « OMNIS est prêt depuis longtemps à mettre en œuvre cette campagne de promotion pétrolière, mais l’Etat devait d’abord étudier et voir les enjeux d’une telle action, ainsi que ses retombées pour le peuple malagasy. Maintenant qu’on a le feu vert, on pourra avancer », a affirmé le Directeur général par intérim d’OMNIS, Nantenaina Rasolonirina.

Grand départ. « Engagé pour un avenir meilleur ». Tel est le slogan actuel d’OMNIS. Pour le ministre Andry Ramaroson, l’avenir commence aujourd’hui. « Il est temps de produire. OMNIS doit apporter de l’énergie pour le développement de ce pays », a-t-il martelé.À noter qu’en marge de ses activités, OMNIS mène des actions pour les communautés des zones d’exploration et d’exploration de ressources stratégiques. En septembre dernier, il a remis des kits scolaires et a attribué 3 bâtiments scolaires pour l’EPP d’Ankida, dans la commune de Mahaboboka, où a été découvert en 2011, un gisement de gaz naturel sec. L’Office travaille également en étroite collaboration avec les universités, dans le domaine de la recherche. Selon le DGpi Nantenaina Rasolomanana, OMNIS est déjà prêt pour le grand départ. Son équipe a d’ailleurs concocté un Plan stratégique revisité pour les conq années à venir. Un document qui sera bientôt soutenu au Conseil d’Administration de l’établissement public, ainsi qu’au ministère de tutelle.

45 ans. Par ailleurs, plusieurs activités ont déjà été menées dans le cadre de la célébration du 45e anniversaire d’OMNIS. On peut citer entre autres, le culte œcuménique à la Chapelle militaire Ampahibe, les portes-ouvertes et les séries de conférences qui ont eu un grand succès, avec la participation de nombreux acteurs locaux et issus de divers continents, etc. Vendredi dernier, c’étaient les collaborateurs de l’établissement qui ont été récompensés pour leurs réalisations. Ainsi, des distinctions honorifiques ont été attribuées, notamment pour l’Ordre National, un grand-croix de 2e classe, 4 grands officiers, 4 commandeurs, 1 officier et 19 chevaliers de l’ordre national. Pour l’ordre de mérite, 3 commandeurs, 4 officiers et 9 chevaliers ont été décorés.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Bien dit : « EXPLOITATION PÉTROLIÈRE »… Mais NE PAS SE PRÉCIPITER, et tomber en queue de poisson après, c-a.d.: bien étudier la situation, procéder méthodiquement, et ne pas se laisser berné par les belles propositions sans aboutissement sérieux.

  2. A croire que certains ignoreraient qu’il y a urgence à freiner l’exploitation des énergies fossiles au lieu de la promouvoir, et ce a fortiori dans un pays où le tourisme est un des piliers de son économie. A moins qu’ils ne démontrent que ladite exploitation est exempte de dangers environnementaux ?

Poster un commentaire