Environnement : La KfW finance les aires protégées à hauteur de 45,7 millions d’euros

La KfW s’engage en faveur de la protection de l’environnement.

Le ministère de l’Économie et des Finances et la Banque allemande de développement KfW ont signé, hier, deux contrats d’aide financière pour une valeur totale de 45,7 millions d’euros.

Signé respectivement par la ministre de l’Économie et des Finances Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison et le chef de projet KfW Martin Bostroem, ce financement servira à renflouer le capital de la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM). 

En effet, les fonds générés par cet accord donneront aux aires protégées et aux communautés riveraines, les moyens de renforcer durablement la lutte contre les pressions grandissantes qui pèsent sur la biodiversité et les ressources naturelles du pays. Un financement qui arrive à point nommé, face à l’ampleur de la dégradation actuelle de l’environnement. « Les défis sont immenses, mais ensemble nous y arriverons. En effet, nous devons faire face aux différentes menaces provenant des actes humains et du changement climatique », a déclaré la ministre de l’Économie et des Finances. Martin Bostroem, pour sa part, a annoncé que « la KfW considère la FAPBM ainsi que Madagascar National Parks comme un pilier de la protection de l’environnement et de la biodiversité à Madagascar ». Présente également lors de la cérémonie de signature de l’accord, Nanie Ratsifandrihamanana, présidente du Conseil d’administration de la FAPBM a déclaré que « les aires protégées sont les derniers sanctuaires de la biodiversité unique de notre pays. Elles contribuent d’une manière significative à l’économie nationale et à notre bien-être quotidien ».

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire