Propriété foncière : Distribution massive de titres à Ankazobe

400 titres fonciers ont été distribués lundi dernier par le ministre Hajo Andrianainarivelo, dans le District d’Ankazobe.

La sécurisation foncière favorise les activités productives et les investissements, selon le MATSF (Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Service Fonciers). Celui-ci mène plusieurs actions et projets favorisant l’accès à la terre.

Les actions pour la promotion de la sécurisation foncière se poursuivent. Outre la distribution massive de certificats fonciers, le MATSF poursuit également ses efforts pour la distribution de titres, dans l’optique de réaliser la vision du Gouvernement concernant la facilitation de l’accès à la terre au peuple malgache, afin d’augmenter les capacités productives et sécuriser les moyens de subsistance des individus dans les zones rurales. « Deux catégories de terres peuvent être demandées : Les domaines privés de l’Etat et les propriétés privées non titrées, mais qui sont déjà mises en valeur. Dans le cas du district d’Ankazobe, une Opération Domaniale Concertée (ODOC) a été organisée pour laquelle 600 demandes ont été reçues, et dont 400 ont abouti à une délivrance de Titres fonciers, le lundi 13 décembre 2021 », a communiqué le MATSF, à l’issue de la remise des titres aux bénéficiaires. A noter que les litiges fonciers sont parfois nés suite à l’abus de certaines personnes qui prétendent être propriétaires des terrains et menacent les occupants avec de faux documents. Un cas qui est fréquent dans le District d’Ankazobe, selon les autorités locales.

Solutions. De ce fait, les opérations de distribution massive de titres fonciers, assurent une sérénité aux cultivateurs et doivent être renforcées, selon le maire d’Ankazobe. Pour sa part, le ministre de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers, Hajo Andrianainarivelo, a confirmé que la Direction Générale des Services Fonciers, au sein du MATSF, est le seul organisme étatique en charge de tout ce qui est foncier à Madagascar. D’après ses explications, de nombreuses mesures ont été prises pour empêcher les diverses fraudes dans les documents fonciers émis par le ministère. En outre, les plans ont tous été vérifiés et conformes aux normes. Un accord doit être établi entre l’État et les requérants avant toute délivrance de Titres ou Certificats Fonciers. Pour le MATSF, il s’agit de transformer le secteur foncier en faveur de la population malagasy. Plusieurs actions ont déjà été menées dans ce cadre, si l’on ne cite que les certificats fonciers distribués en centaine de millier à travers la Grande-île, la dématérialisation des archives relatives aux données et documents fonciers ou encore les différentes réformes pour l’amélioration du secteur.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire