Pêche : Réempoissonnement  des lacs dans la région Vakinankaratra

Environ 20 000 alevins ont été déversés dans ce lac.

Le ministère de la Pêche et de l’Économie Bleue a procédé au réempoissonnement des lacs dans la région de Vakinankaratra la semaine dernière.

À titre d’illustration, 20 000 alevins fournis par la coopérative KOMPAZABE ont été déversés dans le lac d’Andranobe Atsinanana, d’une superficie de 90 ha, dans le district d’Antsirabe I. L’objectif consiste à améliorer la production de poissons dans ce lac. Ainsi, une production d’au moins six tonnes de poissons sera attendue dans cinq mois à la suite de ce réempoissonnement. Il est à noter que ce lac d’Andranobe Atsinanana produit chaque année entre 15 tonnes et 20 tonnes de poissons. Il est notamment géré par l’association VOI TAMIA qui a obtenu le lauréat de l’Equator Prize en 2020 en matière de bonne gouvernance des ressources halieutiques. Cette association compte 157 pêcheurs membres. Quant au lac d’Andranobe Andrefana, environ 8 800 alevins y ont été déversés. Au moins, une production de 1,85 tonne de poissons marchands sera obtenue au mois de juin prochain compte tenu d’un taux de survie de l’ordre de 70% de ces alevins, selon les prévisions du ministère de tutelle. Il faut savoir que ce lac est géré par l’association VOI MMFT.

Lutter contre les prédateurs. En outre, un partenariat entre la direction régionale du ministère de la Pêche et de l’Economie Bleue et les étudiants d’une université à Antsirabe, a eu lieu en vue de développer des recherches en matière d’amélioration de race de géniteurs de poissons de qualité. À cette occasion, le ministre de tutelle Paubert Mahatante a soulevé que des mesures seront prises pour lutter contre les prédateurs des alevins dans ces lacs ou bien des vols, à travers une collaboration avec les autres ministères concernés, outre la sollicitation de l’association à bien gérer les ressources halieutiques. Par ailleurs, il a annoncé qu’un projet de réhabilitation du lac de Tatamarina, situé dans le “fokontany” d’Andriamasoandro Betafo, toujours dans la région de Vakinankaratra, sera lancé cette année. Ce lac d’une superficie de 7 ha est géré par l’association VOI FITAMI. « La pêche en eau douce peut générer une source de revenu d’au moins 400 millions d’ariary par an si elle est bien exploitée d’une manière rationnelle », a-t-il conclu.

Navalona R.

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire