Trafic d’espèces protégées : Saisie des 75 tortues « radiata » aux 67 ha, deux personnes incarcérées

Un homme et une femme sont placés sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora, après avoir été entendus auprès du Parquet du tribunal de Première instance d’Antananarivo, hier. Poursuivis pour vol et trafic d’espèces protégées, ils devront être jugés le 9 avril 2018. Le 27 mars, ils ont été surpris par la gendarmerie en possession des 75 tortues « radiata », une espèce endémique  strictement protégée à Madagascar. Des éléments de la brigade de la gendarmerie de Tanà-ville à Betongolo ont pu mettre la main sur ces présumés trafiquants suite à la collaboration avec ceux de la brigade de l’Aéroport international d’Ivato. « Renseignée de l’existence d’une personne détenant ces animaux dans le quartier des 67 ha, la brigade d’Ivato a alerté les gendarmes de Betongolo, le matin du 27 mars. Ainsi, ces derniers  sont tout de suite entrés en  l’action. Ils ont ratissé le quartier car le renseignement a indiqué que les suspects s’apprêtaient à se déplacer. Le pot au rose a été découvert vers 19 heures. Une femme munie d’une grosse valise a été appréhendée près de la station-service Jovena aux 67 ha. La fouille de son bagage a permis de saisir 75 jeunes tortues dont quatre étaient déjà mortes. Arrêtée, cette femme n’a pas tardé à dénoncer son complice. L’enquête a révélé que ces animaux viennent de Toliara pour être écoulés dans la capitale. Cette cargaison était arrivée il y a presque une semaine. Les présumés braconniers de faune protégée affirment  être en quête de repreneurs . Après l’enquête, ces tortues ont été remises au Ministère de l’Environnement.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire