Emeutes à Fianarantsoa : Sept présumés cerveaux arrêtés et à déférer au parquet

L’affaire portant sur les violentes émeutes qui ont lieu dans la ville de Fianarantsoa le 25 septembre dernier n’est pas encore terminée. Pour rappel, elle concerne un soulèvement populaire qui s’est soldé par la destruction des deux camions de la commune urbaine de cette capitale du Betsileo, suite à des jets de pierres de manifestants. Les forces de l’ordre de la localité, à savoir la police nationale et la gendarmerie nationale, ont poursuivi leur enquête relative à cette affaire. Celle-ci a permis d’arrêter sept personnes soupçonnées d’être impliquées, et d’être même les principaux fauteurs de troubles à l’origine de cette pagaille. Ces individus seront incessamment déférés au parquet. Il est à noter que ces émeutes ont eu lieu après que des agents de la commune urbaine de Fianarantsoa soient venus exécuter la décision de la municipalité, ordonnant la démolition de toutes les constructions illicites bordant la route nationale numéro 7 (RN7) dans le quartier de « La Vallée », localisé au niveau de l’enceinte de la société Descours & Cabaud. Des constructions occupées par des marchands depuis plus d’une dizaine d’années. Ces derniers se sont opposés à cette décision, dont l’objectif consiste à appliquer le plan d’urbanisme de la ville, après avoir obtenu gain de cause auprès du tribunal administratif, en réponse au recours entamé par ces marchands contre ce projet de la mairie. Ce 25 septembre aux environs de 8 heures, une foule en furie munie de banderoles attendait déjà l’arrivée de ces agents de la commune. Une fois sur place, le personnel de la commune a été accueilli par des jets de pierres. Pour calmer la situation, des éléments des forces de l’ordre ont été obligés d’intervenir, mais aucune arrestation n’a été effectuée sur le coup.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire