Héritage volé : Vers un conflit diplomatique

L’héritière plaignante.

Après plusieurs mois d’enquête sur un conflit lié à un héritage volé, il semblerait que la situation évolue de manière inattendue. En effet, le tapage médiatique international et les nombreuses preuves irréfutables apportées au dossier auraient conduit les héritiers Hiridjee à saisir les services diplomatiques à porter l’affaire au plus haut degré de l’Etat voire de plusieurs Etats. Aussi, le préjudice dépasserait le simple vol de l’héritage des enfants Hiridjee et concernerait des faits d’abus de biens sociaux et de détournements de fonds. Chacun a pu constater à la lecture des preuves publiées que la culpabilité et le mensonge ne laissaient aucune place au doute. La stratégie d’utiliser les réseaux sociaux à leur portée était brillante et efficace et leur décision de publier directement les documents irréfutables de preuves a conduit à la manifestation de la vérité dont les élites diplomatiques de plusieurs pays se sont saisies pour leur apporter leur soutien au vu de leur  pluri-nationalité. « Plusieurs tentatives infructueuses de médiation auraient été faites, c’est pourquoi, nous nous serions laissé dire que des procédures plus officielles seraient en cours d’instruction », déclare H.Hiridjee.  Pour mémoire, une procédure auprès du Pôle Anti- Corruption (PAC) est en cours d’instruction à laquelle viendraient s’ajouter dans un futur proche d’autres poursuites. Rappelons que ces affaires successives qui secouent la société entachent malheureusement durablement l’image de la société malgache, malgré la lutte incessante contre la corruption générée par le ministère de la Justice et initiée par le président de la République. Ces nouveaux éléments apportés à l’affaire pourraient-ils mener à une crise diplomatique ? Affaire à suivre.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Eh voilà ! Ce sont des karana Khoja.
    Comme l’ont déjà souligné les médias à l’époque, derrière les affaires de kidnapping se trouvent les karana khoja.
    Maintenant c’est de l’héritage volé, en passant par le vol des terres des Malagasy d’Antaninandrano par les khoja.
    Iles peuvent bien retourner au Pakistan, leur tanin-drazana. N’est-ce pas ?

  2. C’est affolant de lire les article comme sa. je comprend les enfants il se défende et c’est normal mais y’a la corruption. bravo pour les enquêtes. il faut rendre la justice car on a vu les preuves partout. et aussi c’est la famille hiridjee donc c’est grave.

  3. Une famille comme tant d’autres où se passent des affaires de litiges d’ héritages ou autres…Mais peu ont cette facilité (!) de recourir à des tapages(comme vous dîtes) médiatiques ou de recourir à des instances diplomatiques ou à des élites plurinationaux de plusieurs états ou même
    des autorités de l’Etat Malgache de très haut niveau (!) , alors que vous dites que le PAC Pôle AntiCorruption est en train d’ instruire l’ affaire , comme tant d’ autres de même nature…
    Mais qu’ on nous explique, pourquoi ce journal affirme que sur cette affaire , particulièrement , il devrait y avoir nécessairement une « crise diplomatique… » En quoi et pourquoi!!!???

Poster un commentaire