Evasion de la prison de Betroka : Un fugitif capturé, un agent pénitentiaire placé sous les verrous

Cette nouvelle, qui aurait pu passer sous silence depuis des jours voire même des mois, refait surface alors que les personnes se sentant victimes d’une certaine injustice dans le traitement de cette affaire se sont manifestées. Ces dernières se sont soulevées pour réclamer leurs droits et dénoncer le fait que les autorités chargées de cette affaire semblaient l’avoir prise à la légère, pour ne pas dire qu’elles avaient déjà pris parti avant de trancher. Il est à rappeler que cette affaire d’évasion qui remonte à environ trois semaines, a impliqué trois prisonniers déjà condamnés pour le meurtre du député de Madagascar élu dans le district d’Amboasary-Atsimo, région Androy. L’acte a été commis en 2013. Reconnus coupables du crime, trois individus ont été incarcérés dont deux ont été condamnés à perpétuité. Cependant, ils avaient eu la possibilité de sortir de prison pour effectuer des travaux à l’extérieur. Ils ont alors profité de cette occasion pour prendre la fuite et s’évaporer dans la nature. Depuis, des enquêtes ont été effectuées par les autorités concernées et cela a permis de capturer l’un des fugitifs. Poursuivant leurs investigations, les responsables de la police judiciaire de la localité sont parvenus à intercepter deux agents pénitentiaires soupçonnés d’être les responsables de cette évasion. L’un d’entre eux a été mis en prison tandis que le deuxième bénéficie de la liberté provisoire, suivie d’une suspension de travail pour une durée indéterminée. Malgré tout, la famille de l’ancien député décédé affirme ne pas être satisfaite de toutes les procédures menées par l’État. D’après elle, cette affaire ne devrait pas être limitée au niveau des simples agents de la prison, mais devrait impliquer des hauts responsables dont le chef d’établissement de cette prison. Ce dernier n’aurait jamais été interpellé, selon leurs doléances. En effet, la famille en question réclame encore l‘approfondissement de l’enquête sur cette affaire, étant donné que deux des évadés courent toujours. A noter que ces deux fugitifs pourraient constituer des éléments clés pour avoir plus d’éléments sur cette évasion, jusqu’ici estimée comme étant fallacieuse.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire