Mangataboahangy – Ambatofinandrahana : Visite éclair des membres du gouvernement

Une lueur d’espoir pour les habitants des zones enclavées

Le survol d’un avion ou d’un hélicoptère dans l’espace aérien des communes des zones enclavées  constitue, toujours et sans nul doute, un événement voire plus, une lueur d’espoir pour ces habitants situés dans les zones difficiles d’accès, surtout quand ces engins volants font escale même pour une courte durée. Ce fut le cas le week-end dernier lors de la visite éclair de quelques membres du gouvernement dans la commune rurale de Mangataboahangy, district d’Ambatofinandrahana, conduits par le chef du gouvernement Christian Ntsay ainsi que du ministre de la Défense, du Secrétaire général de la gendarmerie nationale et du ministre de la Justice. La présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa et non moins députée du district d’Ambatofinandrahana était également de la visite.

Insécurité

Bien que cette mission ait été principalement axée sur les problèmes de l’insécurité qui sévit dans cette région de l’ouest d’Amoron’i Mania, et notamment le phénomène “dahalo” qui a repris du poil de la bête ces derniers temps, les aspects socio-économiques de la vie de ces habitants ont été abordés pour la circonstance avec la présence du «  solombavambahoaka ».

Grenier à riz

La commune rurale de Mangataboahangy dans le district d’Ambatofinandrahana contribue pleinement à faire de ce district le grenier à riz de la région d’Amoron’i Mania. L’agriculture et l’élevage y sont très prospères, sans parler des richesses de son sous-sol. Malheureusement, la commune rurale de Mangataboahangy souffre énormément de son enclavement à cause des difficultés d’accès. Les produits des paysans producteurs sont cédés à vil prix, et les voies de communication sont pratiquement inexistantes. Cette commune est isolée de son chef-lieu de district Ambatofinandrahana et du reste du monde 8 mois sur 12. On imagine la situation de précarité que vit la population, sans qu’au fil des gouvernements qui se sont succédé, des améliorations significatives ont été apportées progressivement.

Tsy misy kaominina…

« Tsy misy kaominina na distrika ho adino eto Madagascar ». Est- ce vraiment le slogan et la volonté de cette délégation du chef de gouvernement d’y parvenir ? C’est le souhait sincère des habitants de cette commune rurale de Mangataboahangy qui, à travers les rapports des responsables des services déconcentrés, ont maintes fois manifesté, mais cela est resté sans suite.

Pour l’heure, après la visite éclair du Premier ministre, une lueur d’espoir renaît pour ces habitants se trouvant dans ce fin fond de brousse et la vie reprend son envol.

Photo «  la délègation à Mangataboahangy le week-end dernier » .

CHAN MOUIE Jean  Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire