Alasora : Une femme poignardée lors de l’attaque du domicile de son employé

Déféré au Parquet mardi après-midi, l’auteur de cet acte a été placé sous mandat de dépôt à Antanimora. Il est poursuivi pour tentative de meurtre et vol de numéraire et de chéquier. L’histoire remonte au 24 octobre. Ce jour-là vers 13 heures, la gendarmerie  a reçu un appel téléphonique signalant un vol à main armée dans la résidence d’un particulier sise dans le quartier d’Alatsinainy, fokontany Miadana, commune alasora, district d’Antananarivo Avaradrano. Une fois avisés, trois éléments du poste avancé d’Alasora se sont rendus sur les lieux pour intervenir. A l’arrivée des forces de l’ordre, des habitants du quartier s’étaient déjà rassemblés devant la propriété en question. Procédant à la constatation des faits, les gendarmes en concert avec des membres du comité de vigilance villageoise ont capturé un suspect dans une cave se trouvant dans la chambre à coucher du propriétaire de la maison. Âgé de 21 ans, le suspect se cachait à cet endroit après avoir poignardé une employée de la maison et dérobé une somme de 90 000 ariary à sa victime. Blessée au niveau de la jambe, cette dernière a été évacuée d’urgence à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. Selon le témoignage de la victime, son agresseur l’a asséné un coup de couteau pour la forcer à lui remettre son argent. L’enquête a révélé que ce présumé bandit n’est autre que le frère du gardien de la propriété en question. L’enquête a révélé que le 23 octobre, soit la veille de cette attaque, le propriétaire de cette maison avait été victime d’un vol de numéraire de 200 000 ariary et des deux chèques de banque vierge. Lors de son interrogatoire, le présumé bandit, frère du gardien de la propriété a avoué avoir commis ce vol. La fouille effectuée sur la sacoche de ce bandit  a permis de saisir un téléphone portable, quelques billets de banque en ariary et  1000 won coréen. Arrêté, il a été placé en garde à vue à la gendarmerie d’Andoharanofotsy. Cette mesure a été prise pour éviter  un vindicte populaire à son encontre. Arrêté également, le gardien et son épouse ont été déférés au parquet avec le bandit en question, mais le couple a bénéficié d’une liberté provisoire.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Lors de l’attaque du domicile de son employé ou de son employeur?

Poster un commentaire