L’équilibre environnemental en question

Au moment où l’on parle beaucoup de problème d’eau et d’environnement avec la sécheresse qui sévit partout à Madagascar, il faut savoir que le tiers des surfaces , c’est-à-dire à peu près 35% du territoire, est l’étendue nécessaire pour la protection du sol contre les aléas climatiques. C’est donc le minimum nécessaire pour notre équilibre environnemental.

Le problème est qu’aujourd’hui nous sommes à 13% selon les évaluations officielles. Ce qui s’aggraverait encore si la déforestation actuelle se poursuit. Il reste donc 22% à reboiser ; ce qui équivaudrait à 14 millions d’hectares à peu près. Il nous faudrait alors plus d’un siècle si l’on se limite à 80 000 ou 100 000 hectares par an. De grands efforts restent donc à faire.

Il faut savoir que les hautes terres ont déjà été déboisées depuis les 17-18° siècles si l’on en croit aux étrangers qui ont sillonné le pays comme les Etienne de Flacourt et autres. En 1950 les forêts et les bois n’ont couvert que 24 à 28% du territoire national avec 16 millions d’hectares de forêt environ. Cela pour ne pas se donner tort inutilement. L’essentiel est que tout le monde se sente concerné pour y remédier car qu’on le veuille ou non nous sommes devant un danger

imminent.

 

Pr Rasamoelina Henri

                                                                                                          Université de Fianarantsoa

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire