Saisie de drogue à Toamasina : Une confusion de nom dénoncée par un opérateur économique

L’affaire commence à faire parler avec la médiatisation de la saisie de cocaïne dans une cargaison à Toamasina. Bien que dissimulée avec du sucre, la présence de 600 kg de drogue dure a finalement été confirmée après une analyse chimique des échantillons. Le nom de Famous Trading, une société importatrice de marchandises générales et de produits locaux a été cité dans le document de transport, notamment sur la déclaration de cargaison. Plusieurs noms de ressortissants indopakistanais sont considérés par les médias comme étant les suspects dans cette affaire dont la valeur dépasse largement la calculette, le gramme de cocaïne de base étant aux environs de 70 USD. Jatin Adhyia, dont le nom figure parmi ceux cités par la presse locale, a décidé de briser le silence. Se sentant comme une victime passive de l’affaire à la suite d’une confusion de nom, le concerné nous a livré sa version des faits. « Primo, la société citée, notamment Famous Trading Company ne m’appartient pas. Je n’ai aucune liaison avec cette société. Le registre du commerce et des sociétés peuvent l’attester. Juste un clic sur internet sur le site de rcs.mada et c’est vérifié ! Le responsable figure sous le nom de Jairam et non Jatin. Une confusion aurait été faite sur la prononciation des noms qui, admettons-le, semble avoir une ressemblance », a-t-il expliqué d’emblée. La même source indique que sa société est enregistrée sous la dénomination DJT import/export, ayant une forme juridique de SRLU et basée à l’adresse Ruelle Nativel Plle 32/13 Ambodimanga. Une façon pour lui de jouer la transparence et de démentir certaines désinformations basées sur une confusion de noms. « Je suis et je reste un opérateur économique qui travaille au profit des Malgaches. Je vis au pays depuis 20 ans et je n’ai jamais rencontré de problème avec qui que ce soit. Impliquer mon nom dans cette affaire louche relève tout simplement d’un acte malintentionné, si ce n’est que de la confusion. Avec les précisions et les preuves à l’appui que j’ai avancées, je souhaite – et c’est de mon droit d’ailleurs – que l’on arrête de salir mon nom de la sorte », soutient-il, à son corps défendant. Les projecteurs des actualités sont tournés vers la capitale économique à cause de cette saisie de drogue qui figure parmi les plus importantes dans l’histoire des trafics dans l’île. L’enquête suit son cours et une personne est déjà placée sous mandat de dépôt après son déferrement au parquet.

T.M

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire