MESUPRES : Perspective Bac 2022 , Zéro fuite de sujets

Elia Assoumacou (MESUPRES) est arrivée à Tuléar le Jeudi 25 Novembre vers 17h pour écouter le rapport du bilan du Bac 2021 et préparer, déjà, l’année scolaire 2022 avec la même équipe de l’Éducation Nationale (MEN), de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MENTFP) et sa propre équipe, assurer une bonne synchronisation..

Après avoir écouté, d’une oreille attentive, le bilan 2021, la ministre Elia Assoumacou a tenu à remercier les trois équipes, des efforts qu’elles avaient déployés pour exécuter le programme scolaire, presque sans incidents graves, avec si peu de moyens, ce qui dénote une bonne performance. Elle a donné des instructions pour mener à bien tous les examens (CEPE, BEPC, BAC) de l’année 2022. Le programme scolaire doit être amélioré pour rehausser le niveau et arriver aux examens  sans fuite de sujets. A propos des fuites de sujets, la Ministre a précisé qu’il s’agit de faux sujets pour se faire de l’argent. Les escrocs risquent d’être poursuivis. 

Elle a remercié l’admirable travail des forces de l’ordre dans l’accomplissement efficace de leur tâche. La Ministre a recommandé aux  trois équipes de prendre soin des étudiants en situation de handicap. Des places spéciales doivent être aménagées dès leurs inscriptions, préparer leur outil et machine de travail, sans oublier l’aménagement de la rampe nécessaire. A la demande de quelques députés, elle a annoncé qu’il y aura de nouveaux centres d’examen du Bac. En visite au Campus de Maninday, elle s’est rendu compte de l’état délabré des infrastructures qui nécessitent des réhabilitations, en particulier les latrines. Elle a assisté à une réunion et échanges d’idées avec les étudiants et le corps enseignant, pour les mettre au courant de la nouvelle façon de régler les paiements. Tenant compte de quelques revendications du personnel  administratif et technique, Elia Assoumacou a tenu à prendre le devant, en collectant d’avance les coordonnées d’éventuels professeurs vacataires, établir un état prévisionnel  et des factures proforma des prestataires de services, pour les rémunérer en temps utile, afin d’éviter tout motif de grève. N’est-ce pas, la bonne gouvernance qu’on attend de chaque décideur ?

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire