Police nationale : Politique de proximité et transparence

Hier, le ministre de la Sécurité publique (MSP) Fanomezantsoa Randrianarison a inauguré une exposition organisée par la Police nationale, afin de montrer au public tous les services et activités qu’ils mettent à la disposition des citoyens pour le maintien de l’ordre et de la sécurité. Présidant la cérémonie d’ouverture, le ministre a tenu à préciser que cette fois, c’est la police qui vient vers la population, avec cette action de vulgarisation. La Direction générale de la Police nationale a pris cette initiative pour concrétiser l’objectif défini par le ministre de la Sécurité publique pour atteindre le velirano n°1 du président de la République Andry Rajoelina, à savoir le rétablissement de la paix et de la sécurité dans le pays dans la plus courte durée. En effet, la Police nationale veut dévoiler au public tous les atouts dont elle dispose pour servir la population.

Transparence. La Police nationale a pour objectif de montrer tous les services que cette institution veut bien mettre à la disposition de tout le monde, sans exception. La visite des stands des divers départements existant au niveau de la Police nationale, dont ceux de la Direction de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) et de la Brigade des accidents (BAC), a permis d’informer sur les problèmes auxquels la police doivent faire face quotidiennement. C’est le cas du BAC qui affirme que les accidents de motos sont devenus l’une de leurs préoccupations, car il est constaté que 70% des accidents corporels et/ou matériels concernent généralement les deux roues. Mais les informations recueillies auprès de l’IGPN ont permis d’affirmer que cette exposition sous forme de porte ouverte est une manière de jouer la transparence dans la gestion de cette unité. Expliquant les missions et les attributions de cette direction, Herilala Rakotoarimanana, directeur de la lutte contre la corruption au sein de cette direction, a révélé que cette année, des policiers ont été poursuivis et sanctionnés pour corruption et pour diverses infractions contre la loi. Cet officier a incité le public à le dénoncer auprès de l’IGPN si des policiers commettent des actes contre la loi. Il est à noter que cette exposition prend fin ce jour.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire