Mbola Rajaonah : Procès renvoyé et liberté provisoire refusée

Cette affaire dont l’évolution est fortement attendue par les personnes qui suivent de près les affaires nationales refait surface. Hier, Mbola Rajaonah qui est actuellement incarcéré à la Maison de Force de Tsiafahy s’est présenté devant le Pôle anticorruption (PAC) aux 67 ha hier matin. Accusé pour infraction douanière et détournement de deniers publics, cet individu et cinq autres personnes, dont deux responsables de société et trois présumés complices, ont été appelés à comparaître devant la barre hier. Mbola Rajaonah était bel et bien là mais la juge de siège, après avoir constaté que certains témoins clés dans cette affaire, aussi bien du côté des accusés que de la partie civile,  étaient absents, et que les conditions requises pour la tenue de cette audience n’étaient pas remplies,  a donc décidé de renvoyer celle-ci à une date ultérieure. En se basant sur ces anomalies, tout en observant les arguments avancés par l’avocat du principal inculpé dans cette affaire, qui croupit actuellement en prison, la juge a refusé la demande de sa libération provisoire. L’avocat de Mbola Rajaonah avait pourtant insisté sur le fait que l’état de santé de son client l’exigeait. En effet, Mbola Rajaonah risque de rester un mois de plus en prison du fait que le 15 décembre sera le début des vacances judiciaires qui vont durer en principe 30 jours. Interrogé sur la décision de la justice d’hier, l’avocat de Mbola Rajaonah a répondu ne pas encore être en mesure d’apporter de commentaire sur cette affaire, notamment en ce qui concerne son client. 

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire