Ambohimangakely : Le domicile d’un particulier attaqué par 10 bandits armés

Le fokontany de Tsarahasina, dans la commune urbaine d’Ambohimangakely était en effervescence dans la nuit du 11 au 12 janvier 2O22. Les éléments des forces de l’ordre s’étaient mobilisés pour traquer la bande de malfaiteurs qui a attaqué le domicile d’un particulier. Malheureusement, l’opération s’est soldée par un échec. Aucun suspect n’a été arrêté à cause du retard de l’intervention. Selon les témoignages des victimes, l’acte a été commis vers 20 heures 30. Dix individus à visage découvert et munis de deux fusils d’assaut Kalachnikov et de trois pistolets se sont introduits dans la propriété après avoir fracturé la clôture de l’enceinte. Ils ont menacé le gardien des lieux et l’ont contraint à les conduire au domicile de son patron. Pris au dépourvu, ce dernier a dû se soumettre à leur exigence. Les bandits ont réussi à dérober quatre téléphones portables dont deux iphones, un ordinateur, quelques bijoux en or, et une somme de 4 600 000 ariary. Selon l’information, cet argent était destiné à préparer un mariage. Avant de quitter les lieux, les malfaiteurs ont ligoté les quatre personnes qu’ils ont trouvées dans la propriété, à savoir le gardien et son épouse ainsi que les deux femmes propriétaires de la maison. Pour s’échapper, ils se sont servis de la voiture de leurs victimes, une Golf type 4 de couleur bleu immatriculée 48.. TBB. Tout s’est passé dans le calme et sans violence. Aucun blessé ni perte en vie humaine n’est à déplorer. Les bandits étaient déjà partis quand les victimes ont pu se libérer des cordes qui les liaient. Ils ont alors alerté les voisins qui ont, à leur tour, appelé les forces de l’ordre. D’après l’information, la brigade de la gendarmerie a été avisée de cette attaque vers 21 heures 55. Débarqués sur les lieux cinq minutes plus tard, les gendarmes en patrouille dans la localité ont lancé l’opération de poursuite. Toutes les unités limitrophes ont été invitées à monter des barrages mais cela n’a donné aucun résultat. L’enquête est en cours auprès de la brigade d’Ambohimangakely.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire