Miarinarivo : Un homme meurt foudroyé

Un homme a perdu la vie, foudroyé dans l’après-midi de mercredi à Miarinarivo. Quatre individus ont été frappés par la foudre en question mais trois d’entre eux ont survécu. Dans les faits, un orage s’est déclenché en début d’après-midi puis l’éclair est tombé sur les victimes. Ces individus auraient reçu cette décharge électrique à 14 heures. Ils ont été transportés à l’hôpital, où la mort de l’un d’entre eux a été constatée. Aussitôt alertés, les autorités et les secours se sont rendus sur les lieux du drame. Le corps du défunt a été transféré à la morgue avant d’être remis à sa famille. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et les circonstances exactes de ce décès. Ce n’est pas la première fois que la foudre fait des victimes à Madagascar. Au mois de décembre 2021, 10 personnes sont mortes foudroyées lors d’une messe de Noël, parmi lesquelles trois enfants de moins de 11 ans. Plus d’une dizaine de personnes ont également été blessées. Le drame a eu lieu dans une église à Ankerana, dans le district de Tsiroanomandidy. À Madagascar, une partie de la population croit qu’être frappé par la foudre n’est pas un hasard. Il peut s’agir d’un phénomène provoqué par un être humain de mauvaise foi pour ôter la vie de quelqu’un. La foudre n’étant qu’une décharge naturelle d’électricité statique qui se produit par une tempête et est induite par la différence de potentiel électrique qui se forme entre les nuages et le sol. La foudre s’accompagne habituellement d’un tonnerre. Si elle passe à travers le corps d’un être humain, elle génère une électrocution mortelle ou des lésions profondes. Il y a également un risque important de lésions oculaires, auditives et d’accidents secondaires.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. -Le titre : « Miarinarivo : Un homme meurt foudroyé »
    -Dans le corps du texte : « Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et les circonstances exactes de ce décès » suivi de : « Ce n’est pas la première fois que la foudre fait des victimes à Madagascar ».

Poster un commentaire