Fatma Samoura : « En cas d’irrégularités, utilisez les moyens légaux »

Les observateurs internationaux ont affiché leur satisfaction par rapport à l’organisation du scrutin.

La Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies, Fatma Samoura s’est rendue dans les bureaux de vote au niveau du CEG Tsimbazaza hier pour constater de visu le déroulement du scrutin sur le terrain mais aussi pour assister le candidat Hery Rajaonarimampianina qui a voté dans cette localité. Une occasion pour elle de faire remarquer qu’ « un électeur prend environs trois minutes dans le bureau de vote, donc il y a une nette amélioration par rapport au premier tour… Il y a également eu un bon engouement des électeurs et tôt le matin, la foule faisait déjà le rang devant certains bureaux de vote ». Une manière de laisser entendre une participation active des Malgaches au scrutin. D’après Fatma Samoura, « l’élection s’est déroulée convenablement ». Et elle de rappeler au passage les efforts qui ont été fournies pour assurer le bon déroulement du scrutin au niveau de toutes les circonscriptions électorales, notamment le cas du District d’Anosibe An’Ala où l’acheminement des matériels de vote a connu un retard et a dû être effectué par hélicoptère jeudi soir. Concernant les soupçons de fraudes électorales, la Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies a lancé un appel au respect de la loi à l’endroit des deux candidats. « En cas d’irrégularités, utilisez les moyens légaux comme ce fut le cas lors du premier tour », a-t-elle soutenu.

Normalité démocratique. Pour sa part, le Chef de la Mission d’observation de l’Union Européenne, Maria Muniz de Urquiza a exprimé sa satisfaction lors de son passage hier matin au Lycée Rabearivelo. « Tout s’est déroulé conformément à la normalité démocratique, les bureaux de vote ont ouvert à l’heure prévue, les matériels de vote ont été acheminés à temps… en général, il n’y a pas eu de problème majeur », a-t-elle soutenu. En effet, les observateurs de l’Union Européenne ont constaté une participation active de la population. En réponse à la déclaration du clan Ravalomanana qui a dénoncé l’existence de fraudes au niveau de certaines circonscriptions notamment dans les régions reculées, Maria Muniz de Urquiza a laissé entendre que la mission d’observation électorale de l’Union Européenne n’a reçu aucune information à propos de fraudes, ni d’anormalité. « D’après la méthodologie de l’UE, cette élection a été organisée de manière crédible », a-t-elle déclaré. Une manière à elle d’annoncer que le scrutin s’est tenu suivant les normes internationales. Le Chef de délégation des observateurs de l’Union Européenne n’a pas manqué d’exprimer au passage son souhait que cette élection n’aboutira pas à une nouvelle crise postélectorale.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication