MAPAR au Roxy : Rajoelina va rassembler ses partisans

Andry Rajoelina prendrait en main la direction de sa plate-forme après l’échec de ses partisans à Tsimbazaza.
Andry Rajoelina prendrait en main la direction de sa plate-forme après l’échec de ses partisans à Tsimbazaza.

Les partisans de l’ancien homme fort de la Transition basculeront dans l’opposition. La décision y afférente serait prise demain au Roxy Antaninarenina.

L’ancien président de la Transition Andry Rajoelina sortira de son mutisme. Ce sera demain soir au Roxy Antaninarenina où la plate-forme Mapar tiendra sa première Assemblée Générale après les événements successifs qui ont détruit sa cohésion. D’après nos sources, c’est Andry Rajoelina en personne en tant que chef de file qui présidera cette Assemblée. Tous les militants du Mapar et ses dirigeants y seront invités, y compris ceux qui ont déjà quitté le navire en acceptant d’entrer dans le gouvernement de Kolo Roger et de composer le nouveau bureau permanent de l’Assemblée nationale. Ce sera un moment de grandes explications. On peut s’attendre à la présence des ministres Mapar dont Maharante Jean de Dieu et Johanita Ndahimananjara. Cette assemblée générale serait une occasion pour Andry Rajoelina de rassembler ses partisans en vue des prochaines échéances électorales. Ce serait également à cette occasion que les mesures qui pourraient être prises à l’encontre des dissidents de la plate-forme pro-Rajoelina seraient connues. Bon nombre d’observateurs s’attendent à une déclaration officielle annonçant le basculement du Mapar dans l’opposition. A noter que jusqu’ici, aucune procédure de déchéance contre les dissidents n’a été engagée par le bureau du Mapar. Seulement, le coordonnateur national de ce groupement politique Maharante Jean de Dieu a été provisoirement remplacé par Christine Razanamahasoa. Ce remplacement s’inscrit dans le cadre de la restructuration de la plate-forme selon les déclarations faites hier par l’élue d’Ambatofinandrahana.

Soutien au président Hery Rajaonarimampianina. Jusqu’ici, une dizaine de députés élus sous les couleurs du Mapar ne se sont pas soumis aux consignes du bureau national de cette plate-forme. Certains sont victimes des pressions, voire des menaces de poursuite judiciaire, d’autres affirment qu’ils n’ont pas trahi car ils restent fidèles aux consignes sur le soutien au président Hery Rajaonarimampianina. « On nous a donné depuis les campagnes des élections présidentielles les consignes de soutenir le président Hery Rajaonarimampianina. Nous avons mobilisé nos électeurs dans nos circonscriptions pour cette cause. Ce n’est pas aujourd’hui que nous changeons de ligne politique pour être discrédités par tous ceux qui ont voté pour nous lors des Législatives », martèle un député Mapar qui refuse d’être traité comme un « traître » au sein du Mapar. En tout cas, l’heure de vérité sonnera demain au Roxy Antaninarenina. L’assemblée générale du Mapar permettrait au chef de file Andry Rajoelina de réconcilier ses oies à l’instar du TIM de l’ancien président Marc Ravalomanana où le processus de rassemblement impliquant notamment les anciens et les actuels barons est enclenché. En tout cas, nombreux sont encore les députés Mapar qui restent toujours fidèles à la cause d’Andry Rajoelina, pour ne citer que Rahasimanana Paul Bert dit Rossy (IVe Arrondissement), Rafenomanantsoa Aina dit Anyah (IIe Arrondissement), Naivo Raholdina (Ve arrondissement), Michelle Ratsivalaka (Ier Arrondissement), Lanto Rakotomanga (IIe Arrondissement), Jean Michel Henri (Ambovombe Androy). Ces élus ont toujours accompagné Christine Razanamahasoa. Des barons du Mapar ont choisi de se taire comme Augustin Andriamananoro, Reboza Julien, Cécile Manorohanta…

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication