Parti HVM : Grande messe au Carlton

Les élections communales et régionales constitueront le premier test pour le nouveau parti au pouvoir.

Le parti HVM est officiellement mis en place. En effet, la grande messe pour la présentation officielle du parti s’est tenue hier au Carlton. Une cérémonie en présence de nombreuses personnalités politiques, des chefs de partis politiques, mais aussi des membres du gouvernement dirigés par le Premier ministre, Kolo Roger. A noter la présence parmi l’assistance de la Première-dame, Voahangy Rajaonarimampianina, d’ancien candidats à la Présidentielle et non moins leaders de partis politiques tels que le président du « Hiaraka Isika », le Gal Camille Albert Vital, le président du « Malagasy Miara-Miainga », Hajo Andrianainarivelo, le président des AS, Voninahitsy Jean Eugène, du leader de l’ESD Madagascar, Julien Razafimanazato et le candidat du parti Kintana, Tabera Randriamanantsoa. Le Consul général à La Réunion, Virapin Ramamonjisoa, les leaders de la mouvance Ravalomanana, Roland Ravatomanga et Hanitra Razafimanantsoa, les membres du TIM Raharinaivo, Emile Ratefinanahary et Yves Aimé Rakotoarison ont également été présents.

Bureau politique. Bon nombre d’observateurs estiment que le parti HVM est sur la trace de l’Arema et du Tiako i Madagasikara qui ont été mis en place pour défendre les intérêts du régime, en vue de mettre en œuvre les programmes présidentiels. En effet, les membres fondateurs du HVM sont composés essentiellement des Conseillers spéciaux du président Hery Rajaonarimampianina. Ces derniers forment aussi le Bureau politique national du parti. Aussi, le ministre des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du territoire, Rivo Rakotovao a-t-il été nommé président du HVM ; Vice-présidents : Jaobarison Randrianarivony, Rachid Mohamed et Tata Ambroise; Secrétaire général : Henri Rabary-Njaka, SG Adjoint : Paul Rabary, Trésorier : Razanadrakoto Herisoa, Trésorier adjoint : le ministre des Transports Ulrich Andriatiana, et les Conseillers sont Arsène Rakotoarisoa, Nicole Andrianarison, Hugues Ratsiferana, le Premier ministre Kolo Roger et le ministre de la Jeunesse et des Sports Andriamosarisoa Anicet.

Retournement de veste. Dans leur discours respectif, Rivo Rakotovao et Henri Rabary-Njaka ont avancé les grandes lignes du parti HVM qui consistent notamment à la défense de l’unité et de la souveraineté nationale, le respect de la démocratie, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et des libertés fondamentaux, la réconciliation nationale et l’indépendance de la Justice. Le HVM défend aussi le respect des principes républicains, la séparation des pouvoirs et la transparence dans la gestion des affaires publiques. Hier, plusieurs politiciens considérés comme des « grands spécialistes du retournement de veste » ont été aperçus au Carlton. Les élections régionales et communales qui auront lieu d’ici quelques mois constitueront le premier test pour le nouveau parti au pouvoir.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication