Reboza Cyrille : Pour des amendements à la loi

Le Ministère de la Justice est pointé du doigt par rapport à la loi sur la cybercriminalité qui a provoqué des polémiques ces derniers temps. Que ce soit le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy, le ministre de l’Intérieur, Mahafaly Olivier Solonandrasana, ou encore le Directeur général de la Communication, Guy Laurent Ramanankamonjy, tous ont renvoyé la balle dans le camp du Ministère de la Justice qui aurait élaboré unilatéralement cette loi. En marge de la cérémonie d’ouverture de la session extraordinaire du Parlement, la Garde des Sceaux, Noëline Ramanantenasoa a expliqué que « l’élaboration de cette loi remonte en 2013. Elle a été faite par plusieurs entités qui ont pris en considération les réalités de l’époque. Son adoption n’a pas du tout été faite en catimini. En tout cas, la loi évolue selon les réalités du moment. Si nous constatons qu’elle n’est pas conforme aux principes généraux de droit, nous allons procéder à une réforme et une harmonisation des textes avec la réalité sera faite mais en attendant, je vous encourage d’adopter le Code de la Communication ». Pour sa part, le ministre de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions, Reboza Cyrille a déclaré que son ministère envisage d’amender cette loi. « Cet article 20 qui fait l’objet de polémiques sera enlevé », a-t-il laissé entendre. En tout cas, la Cellule de crise pour la sauvegarde de la liberté de la presse se réunira ce jour pour se pencher sur cette nouvelle menace.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication