Jean Max Rakotomamonjy : « Je n’étais pas au courant de la motion de censure »

« Je n’étais pas au courant de l’existence de la liste des 101 députés ayant contesté la motion de censure, ni la liste des 87 parlementaires qui ont soutenu ce projet ». C’est ce qu’a déclaré hier le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy, par rapport à la tentative de motion de censure avortée la semaine dernière. Selon ses explications, il n’était même pas au courant de la distribution d’argent relative à ce projet. Le numéro Un de la Chambre basse ferme-t-il les yeux face aux corruptions qui se déroulent à Tsimbazaza, ou bien ignore-t-il tout simplement ce qui s’y passe ? En tout cas, à entendre ses explications, le député d’Andapa est contre toute tentative de destitution du gouvernement Kolo Roger. « Une motion de censure n’apportera pas l’apaisement », estime Jean Max Rakotomamonjy qui a profité de sa rencontre avec la presse hier pour lancer un appel au calme et à l’apaisement à l’endroit de toutes les forces vives de la Nation. « Le développement sera impossible dans l’instabilité », a-t-il soutenu. Hier, le Bureau permanent de l’Assemblée nationale dirigé par Jean Max Rakotomamonjy a eu une séance de travail avec la délégation de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) de la Chine conduite par son vice-président du Comité permanent, Qiangba Puncog. Une occasion d’évoquer le renforcement de la coopération non seulement entre les deux pays mais également entre les deux Parlements. La délégation chinoise a offert des ordinateurs à la Chambre basse de Madagascar. Hier après-midi, cette délégation chinoise a été reçue à Iavoloha par le président de la République Hery Rajaonarimampianina.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication