Réconciliation nationale : Le « kung-fu » réclame la vérité sur l’affaire Pierre-Be

kung-fu-(1)Selon Maître Victor Rakotoarisoa, « le Kung-fu prépare actuellement les dossiers se rapportant à l’attaque du domicile de Maître Pierre-Be à Ambatomainty par 2 880 éléments lourdement armés des Forces de l’ordre issus de 24 escadrons, en raison de 120 gendarmes et policiers par groupe ». En effet, les pratiquants du Kung-fu envisagent de profiter du processus de réconciliation nationale, prévu par le régime actuel pour réclamer « Justice ». En quelque sorte, cette entité soutient l’option : « vérité – pardon – réconciliation ». Ce disciple du Grand Maître Pierre-Be réclame une confrontation entre l’ancien président Didier Ratsiraka considéré comme le principal instigateur de cette attaque et les pratiquants du Kung-fu. Maître Victor Rakotoarisoa estime que « cet évènement qui a fait une trentaine de victimes, une soixantaine de blessés, 245 inculpés et 37 prisonniers, est beaucoup plus important que les affaires 1991, 2002 et 2009. Et ce, dans la mesure où dans la nuit du 31 juillet 1985, ce sont les Forces de l’ordre qui ont attaqué sans sommation le domicile d’’un civil tandis que pour les autres affaires, ce sont les civils qui ont tenté d’entrer de force dans les Institutions ».

Tueries. A noter que le 30e anniversaire de l’affaire Pierre-Be et le 35e anniversaire de l’installation du Kung-fu à Madagascar seront commémorés l’année prochaine. « Même si jusqu’ici, aucun des régimes qui se sont succédé n’ont fait aucun geste pour éclaircir cette affaire, le « Kung-fu » n’envisage pas de venger la mort de ses frères », a laissé entendre Maître Victor Rakotoarisoa qui estime cependant que « le processus de réconciliation ne devrait pas être limité à une rencontre entre les 5 présidents. Le cas Kung-fu devrait également être pris en considération, afin d’éviter que ce sport soit confondu avec la politique. Tous les auteurs des tueries qui ont marqué l’histoire du pays devraient demander pardon publiquement. Et ce, afin que tous les Malgaches puissent contribuer main dans la main au redressement de la Nation ».

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication