MAPAR : Constat sur les élections communales

Deux semaines après les élections communales, le MAPAR s’est exprimé, lors d’une conférence de presse que ce parti a tenue vendredi dernier, à l’Hôtel Panorama. Les ténors de ce parti, pour ne citer que Christine Razanamahasoa, Pierre Houlder et Augustin Andriamananoro ont été présents, lors de cette rencontre avec la presse. Leur constat sur les élections communales, « aujourd’hui plus, le MAPAR ne se confirme comme un parti national présent dans les grandes villes clés, malgré notre absence volontaire dans la capitale. A Antsiranana, Mahajanga et Toamasina, les victoires des listes MAPAR sont sans appel, celles-ci disposant toutes d’une avance de voix confortable face à leurs concurrentes directes ». Avant d’enchaîner que « le MAPAR poursuit son combat pour le respect de la Constitution ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ce qu’il retenir de ces élections municipales :
    Le HVM, le MAPAR et le TiM se sont partagés M/car bien avant l’ouverture de la campagne électorale et ont contribué à la division :
    – le HVM dans les petites communes,
    – le MAPAR dans les grandes villes des provinces,
    – le TIM dans la capitale.
    Il en découle que les 3 grands partis ont tous gagné selon leurs prévisions et sur un fort taux d’abstention.
    Vu ces résultats, je vois mal le Président de la République avoir une majorité confortable et surtout stable à l’Assemblée nationale et au Sénat … La configuration de « géométrie variable » va encore persister et même prendre de l’ampleur.

  2. « le MAPAR poursuit son combat pour le respect de la Constitution »: ça veut dire quoi ça? Un autre putsch par hasard? Ou d’autres bâtons dans les roues de Hery Rajaonarimampianina? Pfff

Poster un commentaire