Révélations de Deba : La famille du Gal Andriamahazo réagit

La famille Andriamahazo voit une manipulation derrière les révélations récemment faites par l’ancien président Didier Ratsiraka sur l’assassinat du Col Richard Ratsimandrava. Dans un communiqué qu’elle a publié samedi dernier, cette famille de préciser : « Le Général Gilles Andriamahazo a fait partie du gouvernement Ratsimandrava en tant que ministre d’Etat alors que le capitaine de Frégate Didier Ratsiraka n’en faisait pas partie. Le 11 février 1975, le Col Richard Ratsimandrava est assassiné. Le 12 février 1975, le Directoire militaire est créé et dirigé par le Général Gilles Andriamahazo pour ramener le calme dans le pays. Il en est le président jusqu’au 15 juin 1975, date à laquelle le capitaine de Frégate Didier Ratsiraka reçoit le pouvoir du Directoire Militaire. Ce Directoire n’a duré que 4 mois. Le Général Gilles Andriamahazo revient dans le giron militaire et préside le Comité Militaire du Développement jusqu’à son départ à la retraite en 1976. »

Fait nouveau. Le communiqué d’ajouter : « Le Général Gilles Andriamahazo a été toujours le garant du retour au calme et nous sommes choqués de constater que sa mémoire est de nouveau bafouée par des propos tendancieux concernant des événements graves d’il y a 40 ans et dont la justice a déjà rendu un verdict. Si fait nouveau il y a, tel que cité par Didier Ratsiraka, il devrait s’adresser à la Justice et non émettre des affirmations publiques concernant le Général Gilles Andriamahazo. Les gens n’ont pas la mémoire courte, monsieur Didier Ratsiraka. » En tout cas, l’Amiral Didier Ratsiraka n’était pas le seul témoin de l’Histoire.

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ry Akama Compatriote Jean Andonizara, pour répondre à vos interrogations, sur ce « Didier-Arema Ratsiraka/PADESM, ainsi que son compère politicard feu Pasteur Richard Randriamanjato/Akfm »(Paix à son âme à ce dernier ! excusez Svp!) En effet, ces 2 compères-politicards étaient les maîtres puissants de leur soi-disant « II è Répoblika Socialiste révolutionnaire tous azimuts ». Le Premier, Didier-Arema Ratsiraka/Padesm avait en charge le contrôle de LA PRESIDENCE, à partir de son « Bunker-Palais Mavoloha », tandis que son compère-politicard , c-a-d feu Richard Randriamanjato/Akfm (Paix à son âme. Svp !) avait le contrôle et la direction de cette « Tour-forteresse: C.S.R d’Ambohidahy). La division du travail politique entre ces 2 Compères-politicards, était d’une très grande efficacité redoutable. Et c’est la raison pour laquelle, ils ont réussi à se maintenir au Pouvoir à M/scar, durant plus de 21 ans; car le « Pouvoir politique d’Etat est également aussi une PUISSANCE ECONOMIQUE ». Nous savons, par expérience-pratique, que l’ETAT (en tant que « machine ou appareil d’Etat ») ne sert que de « CAISSES à SOU, ou de MACHINE à SOU » pour tous ces « politichiens roublards, malins-mafieux » pour pouvoir tout accumuler et s’enrichir le plus rapidement possible (c-a-d les BIENS et les AVOIRS mal acquis.Svp !). Et comme l’ETAT brasse des millions et des millions (c-a-d les grands dossiers économiques!). Aussi est-il logique, que tous ces « Politichiens Dahalo politika mpiady seza FVV(Fahefana-Vola-Vody) se servent en passant.
    C’est pourquoi, ils ont tous pu s’acheter des « Appartements de luxe dans les beaux quartiers de PARIS, des comptes bancaires dans ces Paradis fiscaux, ainsi que des placements financiers à l’étranger. Exemple: aux îles caïmans. Liechenstein, Luxembourg, Belgique,etc Doubaï, Singapour,etc.( cf, à ce sujet les rapports de l’Association de Me William BOURDON de Transparency International. Il a tous les dossiers des détournements, malversations de tous les politichiens Africains, Malagasy, Arabes,etc)
    Didier-Arema RATSIRAKA/PADESM et son complice-compère feu Richard Randriamanjato/Akfm ? : En effet, ce sont des « élites intellectuelles politiques malagasy », à fois « Diplômés, cultivés, intelligents et surtout…surtout MALINS-ROUBLARDS ». Cependant, à M/scar, On a souvent tendance à « confondre » INTELLIGENCE et MALIGNITE » et aussi entre le fait d’être « Diplômé » et être Cultivé ». Donc, on peut être « Diplômé dans telle ou telle discipline ou matière, mais pas forcément Cultivé.Svp! . De même, on peut-être « extrêmement INTELLIGENT, mais pas du tout MALIN-ROUBLARD, au sens pratique du terme.Svp! »
    Alors vous vous interrogez vous-même Jean , et plus particulièrement sur le cas de ce Didier-Arema RATSIRAKA/PADESM (fils héritier de son défunt Père, feu Albert Ratsiraka-PADESM, gouverneur de Moramanga 1947, traître-collabo et auxiliaire zélé de l’administration coloniale Frantsay.Svp! Paix à son âme !) mais…mais pourquoi n’a-t-il pas mis toutes ses « brillantes QUALITES supposées bien sûr » au service de sa PATRIE et du PEUPLE-Nation malagasy dont il fait partie ? (valable aussi pour son compère-politicard feu Richard Randriamanjato/AKFM. Par respect et Paix à son âme. Svp!). Alors, je vous donne cette explication matérialiste dialectique très simple : » On ne juge pas un
    « individu, en fonction de ce qu’il pense être ou de ce qu’il croit être; mais plutôt
    « en fonction et par rapport de ce qu’il fait ou a fait PRATIQUEMENT et REELLEMENT ». En conséquence, qu’ont-ils fait réellement et pratiquement ces 2 hommes politicards, malins-roublards mafieux, mystificateurs et manipulateurs, durant toute leur CARRIERE POLITIQUE ? Ont-ils servi en priorité les « intérêts » de leur Patrie et du Peuple Malagasy; ou par contre, leurspropres « INTERETS DE CLASSE » (n’oublions pas qu’au départ, ces 2 hommes politicards malagasy, sont issus d’un milieu social, appelé La classe petite-bourgeoisie moyenne urbaine malagasy: origine sociale de classe, intérêt et idéologie de classe, situation de classe, Position de classe, etc et les etc.Amen !) Dit-on, ry Akama Jean que: « CE N’EST PAS LA CONSCIENCE DES HOMMES QUI DETERMINENT LEURS CONDITIONS MATERIELLES, MAIS PLUTOT CE SONT LES CONDITIONS MATERIELLES DE VIE, D’EXISTENCE QUI DETERMINENT LEUR CONSCIENCE ». Autrement dit ry Akama, l’  » ETRE SOCIAL »( ici, Didier-Arema et Randriamanjato-Akfm) est déterminé par les CONDITIONS d’existence matérielle dans lesquelles vivent les Hommes dans la société . Par ailleurs, il plus facile pour une personne de modifier sa façon de se représenter la vie, le monde, c-a-d son idéologie au sens strict, que de changer sa façon habituelle de vivre, d’affronter pratiquement les situations vitales. C’est pour cela qu’entre les idéologies au sens strict et les systèmes d’attitudes-comportements.Il n’y a pas toujours un rapport d’identité. Les rapports dialectiques qui s’établissent entre eux peuvent aller depuis l’IDENTITE totale ou partielle jusqu’à la CONTRADICTION( Didier-Arema et Randriamanjato-Akfm. Tous les 2 ont chanté, dans les années 70 : »Vive la Révolution socialiste tous azimuts et Pa.ta.ti et Pa.ta.tra etc  » Ensuite, ils ont chanté une autre version de ce qu’ils étaient réellement : »Vive les nouveaux BOURGEOIS GENTROKA bé seza VVV du LIBERALISME desannées 80,etc ! »
    Les vrais hommes politiques qui ont fait de l’activité politique pour servir l’HISTOIRE et leur PEUPLE, et non la Politique pour leur propre
    « INTERETS DE CLASSE  » en seza VVV ou FVV, à M/scar ? c’était feu JEAN RALAIMONGO (ami de feu Ho-Chi-Minh ) et un grand guérilléro Tanala qui mena un combat héroïque face/contre les soldats frantsay de ce Joseph Simon Galliéni, feu Mr. TSILY, dans les environs de « Fort Carnot ». les Jean Ralaimongo, les TSILY ? Ils étaient de vrais Nationalistes Patriotes malagasy. Tandis les Andry DJ-Putschiste MAPAR et son ex-ami ministre Putschiste 2009, HERY-Martial/HVM, et les Marc R8 ? Point besoin de vous faire l’analyse sur leur véritable « Nature et appartenance de classe »(c-a-d leur façon de concevoir ce qu’est la Politique, au sensnoble de l’Histoire). ILS sont l’expression parfaite de leurs prédécesseurs: « ATAVISME idéologico-politique parfaite ! » Tout le monde fait comme le Didier-Arema Ratsiraka/Padesm et feu Richard Randriamanjato/Akfm . ILS SONT NOS MAITRES PENSEURS POLITIQUES pour pouvoir devenir très rapidement de vrais et authentiques « PREZIDA RAJAKOM-BAZAHA frantsay ou Amérikana ». N’est-ce-pas ry Akama ? le mot d’ordre : « LA PATRIE AVANT TOUT » ? : à M/scar, nos politichiens mpilalao ou Dahalo politika mpiady seza

  2. · Edit

    Pour moi; ratsiraka est toujours à l’origine de grands changement à Madagascar,, pour ne pas dire de nouveau « korontana ». Il a bien choisi le moment, tout a été calculé et je crois que la France est derrière tout ça. le compte à rebours a commencé, que Rajaonarimampianina commence à compter ses jours au pouvoir!!!
    Je crois qu’il n’a pas assassiné directement Ratsimandrava mais il avait tout manipulé:
    – ialahy isany ve Côtiers dia ho fehezin’ireo Merina ireo foana?
    – ialahy isany ve Andriana , Fotsy dia baikoin’izay Mainty?
    Car à Madagascar, le problème reste le même;
    – Merina/ Côtiers; Fotsy/ Mainty; Catholiques/ Protestants.
    La société malgache est une société basée sur l’inégalité. « le firaisam-pirenena », le « samy malagasy », le « fampandrasoana maharitra » sont des expressions de façade doublé d’hypocrisie.

  3. tsy haiko na marina na tsy marina izay noresahiny deba fa tena mbola maranitra aloha i lery ;dommage fa tsy nampiasainy ho any firenena ,na i dada na i rajao na i andry tsy ampy amidiny lery ,

  4. Entièrement d’accord avec messieurs Menalahy et Randry!!! Ce vieux capitaine de frégate n’était qu’un minable politicien mégalomane, qui n’arrive meme pas à la cheville des hommes politiques cités plus haut, un mafieux en col blanc, qui veut s’attitrer les feux de la rampe car il est conscient qu’il est en FIN DE VIE. C’est pourquoi il RADOTE !!!

  5. · Edit

    tsy maintsy hivoaka ny marina

  6. Pas tous, seulement ceux des anciens régimes.

  7. Ce show médiatique de ce sanguinaire est une honte pour lui-même et pour le peuple malagasy tout entier. Non seulement il insulte la mémoire d’un mort mais il gave les Malagasy avec ses mensonges pour paraître plus blan que blanc et plus innocent que moi, tu meurs.

    Pourquoi n’a-t-il pas fait ses révélations au moment où le peuple malagasy voulait un procès de ceux qui ont assassiné le Colonel Ratsimandrava ? Pourquoi nous fait-il le coup de l’innocent maintenant que lui et son parti politique sont à l’agonie ?

    C’est un personnage qui a toujours aimé les feux de la rampe : un homme égoïste, fantasque et mégalomane.

    Il essaie de nous faire oublier les méfaits de ses promesses pour un, paradis socialiste qui n’a jamais vu le jour et qui a sacrifié deux générations de Malagasy.

    C’est lui qui est le responsable de la décadence économique et du recul de l’enseignement à Madagascar avec les nationalisations à tour de bras et la malgachisation à outrance de l’enseignement.

    Pendant ce temps, il s’est fait des couilles en or en s’accaparant les richesses du pays et pendant que ses enfants étaient dans des écoles franco-suisses.

    C’est une pourriture et un menteur de première classe. L’Histoire le jugera un jour, je n’en ai aucun doute car ce n’est pas en faisant publier ses mensonges qu’il sauvera sa réputation et celle de sa famille.

    Porter son nom devrait être une honte pour ses descendants. A leur place, je changerai de nom de famille et j’irai m’enterrer dans un trou de rat pour éviter la Justice du peuple malagasy.

    Quoiqu’il en soit, il n’échappera pas à la justice divine qu’il devra affronter un jour prochain.

  8. Didier-AREMA Ratsiraka/PADESM ? Il n’a jamais été véritablement un Homme Politique, au sens « noble » historique du terme, à l’instar d’un Ho-chi-minh, ou d’un Lénine, ou d’un Ch. De Gaulle, ou d’un Mao, d’un Jaurès,etc. Il ne fut qu’un « minable Politicard populiste-opportuniste réactionnaire »(hyper-Pédant, manipulateur, mystificateur) . Didier-Arema est tout simplement un petit homme, pas « INTELLIGENT », mais plutôt « MALIN-ROUBLARD MAFIEUX ». Il nous rappelle un certain futur « Naboléon III, avec sa Société du 10 Décembre ». La société du 10 Décembre de NABOLEON III ?: fut composée par ces éléments du « Lumpenprolétariat Parisien », pour lui lancer des louanges à tout va (Vive Napoléon..! Vive le saucisson !), mais aussi pour perturber et casser les « meetings politiques » des ses adversaires politiques.Didier-Arema Ratsiraka/PADESM fut à l’image de son T.T.S (JOLAIM-BOTO mainty.Excusez.Svp!) En résumé: Cette dame Cécile LAVRARD MEYER avec son livre autobiographique sur ce Didier-Arema Ratsiraka/PADESM. Qui est-elle exactement ? D’où sort-elle ? Que fait-elle réellement ? Ainsi, elle est en train de relayer le rôle, la fonction de ce journaliste (Afrique/Asie) de service, thuriféraire des années 1977, qui a séjourné durant 8 jours à M/scar, surtout…surtout grassement payé par l’interviewé lui-même (le Promoteur de son PARADIS SOCIALISTE FEODAL MAFIEUX PADESMATIQUE : Didier-Arema/Padesm). Mr. SIMON MALLEY écrivait: « Jeune, à peine âgé de 41 ans, Didier Ratsiraka à l’étoffe d’un véritable d’Etat,etc(…) on n’a pas fini d’entendre parler de lui, etc…etc »( Afrique/Asie N° 149 Nov-Déc 1977, p.23) Et le revoilà en 2015, on entend encore reparler de ce « Mafieux Roublard-Fanfaron à l’esprit TTS en col blanc » aux côtés d’ une autre SCRIBE de paille, du genre « Madama vazaha frantsay »(Cécile LAVRARD MEYER)

  9. Tous pourris…

Poster un commentaire