Jean Ravelonarivo : « Renouveler l’accord cadre avec la France »

Le Premier ministre malgache Jean Ravelonarivo et le Premier ministre français Manuel Valls au perron de l’hôtel Matignon.
Le Premier ministre malgache Jean Ravelonarivo et le Premier ministre français Manuel Valls au perron de l’hôtel Matignon.

Soutien du gouvernement français concernant l’organisation du Sommet de la Francophonie en 2016, notamment sur la mise en place des dispositifs de sécurité, de logistique et de protocole.

Programme chargé pour le Premier ministre Jean Ravelonarivo, lors de sa visite en France. Il a rencontré à cette occasion, entre autres, le président de la fondation Energie pour l’Afrique, Jean Louis Borloo, le Secrétaire Générale de l’OIF, Michaelle Jean et le Premier ministre français Manuels Valls. Cette rencontre avec son homologue français, a eu lieu samedi dernier à Matignon, et ce, entrant dans le cadre officielle de sa visite officielle dans la capitale française. Il était assisté à cette occasion, par le ministre des Finances et du Budget et du ministre de l’Environnement, de l’Ecologie, de la Mer et des Forêts. Le Premier ministre a exposé, durant cette rencontre, les nombreuses réformes menées actuellement par le gouvernement. Il s’agit notamment de la réforme judiciaire. En outre, un accord cadre a été établi entre les deux pays en 1973. Le Premier ministre malgache a fait part du souhait de son gouvernement de renouveler et mettre à jour cet accord.   

Mobilisation. Notons que l’Agence Française d’Expertise Technique Internationale (AFETI) a cessé d’intervenir à Madagascar en 2009. Elle a pour mission principale d’accroître les capacités de mobilisation de l’expertise à l’international pour mieux répondre aux besoins grandissants des pays émergents et en développement en matière de politiques publiques dans tous les secteurs d’aménagement des réformes, et de transfert de compétences et de formation. A cet effet, le Premier ministre Manuel Valls a promis qu’une mission du ministère français de la Justice sera programmé dans les meilleurs délais afin d’étudier la question, dans une perspective de relance urgente de l’AFETI, à Madagascar.

Sommet de la Francophonie. A la demande du Premier ministre malgache, son homologue français a également affirmé le soutien du gouvernement français concernant l’organisation du Sommet de la Francophonie en 2016, notamment sur la mise en place des dispositifs de sécurité, de logistique et de protocole. Par ailleurs, l’accueil du centre de fusion des informations maritimes (CFIM) par Madagascar a été effectif grâce au soutien du gouvernement français. Ce centre sera le second existant au monde, après celui de Singapour. Jean Ravelonarivo a aussi sollicité l’appui opérationnel du gouvernement français en termes d’équipements, notamment des vedettes rapides et des hélicoptères pour renforcer la surveillance et la protection des frontières maritimes malgaches.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Vous avez tres bien pointe le nerf de tout .Cooperer . Et c’est justement la ou le bat baisse . Ce mot n’existe pas dans le dico de la France. C’est tjr puissance coloniale v/s le colonise . En tant qu’a ami de Mada je vois le developpement de Mada plus en la diversication des relations diplomatiques. Eg A quel niveau se situe les relations de Mada avec les pays emergent comme Singapour ( Finances ) , La Chine ( infrastructures routiers , manufacturier , minier , developpement PME , education , etc etc ) , Japon ( gestion des calamites naturelles , developpement de l’economie bleue , L’agriculture , riz etc etc ) L’Inde ( finances , technique de developpement des PME , infrastructures portuaires , developpement de l’agro -industrie etc etc ) . Le chomage ne serait que lointain souvenir . Et comparer a la France y’a pas photos.Les relations avec la France se resument plus a assistance technique , blablabla , OIF qui ne rapporte rien , terre d’acceuil pour retraites francais et mal lotis en France , souvent via marriage . Et quel marriage ! Des vieux francos epousant celles de moite de leur age .

  2. le peuple malagasy en a marre de vos démagogies , de votre accord de rien du tout, ce qu’ils cherchent (les dirigeants gasy avec) c’est d’enfoncer toujours et encore « le clou de la pauvreté » des malagasy en marchandant avec la France

  3. Pour certain détracteur comme Lazalazao; COOPERATION = INGERENCE voire Soumission…Cela fait + d’un demi siècle que Madagascar a eu son indépendance! Qu’ont ils fait de tangible les présidents successifs pour développer le pays et le sortir de la pauvreté ? Un certain capitaine de « crevette » (BAC+8 et ou -8 ) a fait trois mandats… pour s’enrichir au max et ses successeurs ont la mème..! Je convie Lazalazao de faire de la politique afin d’accéder au pouvoir et prendre les choses en main et voir in fine s’il ferait mieux sans Coopération internationale..

  4. Qui vivra verra. Une certitude : depuis 2009, grâce à la prodigieuse intelligence du petit Bac-8, toutes les coopérations et aides internationales (avec la France comme avec les autres) étaient gelées. On en connaît le prix payé par les Malgaches : le pays n’a jamais été aussi pauvre et démuni d’avenir depuis son Indépendance ! Bravo et merci au vieux dictateur vengeur et au petit DJ ambitieux ainsi qu’aux militaires félons. Désormais, il s’agit de reconstruire, pas de faire des courbettes ni de se coucher devant l’ancienne puissance coloniale. Il s’agit de COOPERER !

  5. · Edit

    Et le sommet de l’UA en 2010, pourquoi la France était contre ? Je ne vois pas d’un bon œil de cette rencontre franco-malgache. Mr jean. ravelonarivo est l’homme idéal pour la France d’être le ouatera malgache. C’est le type même de la Francafrique … C’est ce  » oui bwana  » que Madagascar continue sa dégringolade economico-politique. Il est que le regime HVM s’arrête … Et le plus tôt possible.

  6. Vedette rapide sy hélicoptères hanamora ny fanondranana ny bois de rose ?????

Poster un commentaire