Commission consultative de la Ceni : Les représentants de la société civile connus !

Suite à l’adoption du décret n°2017-200  du 28  mars 2017 portant création d’une commission consultative de réflexion et de proposition sur l’amélioration de l’encadrement juridique du processus électoral malgache, la société civile a procédé, hier, à l’élection de ses trois représentants au sein de cette commission au siège de la CENI à Alarobia. A l’issue, ce sont Rahantanirina Honorine de l’ONG CODHE (Conseil d’Observation des Droits de l’Homme et de l’Ethique), Ralevason Hary Tiana de l’association Mahefa et Randriamalala Robert Charly du Gasy Volontaire qui y siègeront comme observateurs, conformément à ce décret. D’après les explications fournies par Hery Rakotomanana, qui venait d’achever une mission en Turquie, « la présence de la société civile est indispensable pour garantir la transparence du processus malgré le fait que les travaux qui en découlent soient très techniques».

Recommandation de la société civile. Par ailleurs, il a été interrogé sur l’approbation de la société civile à rester des observateurs dans cette commission. Sa réponse a été claire : « en fait, intégrer la commission consultative relevait des recommandations de la société civile. De surcroît, nous l’estimons nécessaire étant donné que leur recueil a facilité la rédaction et l’élaboration des documents stratégiques relatifs aux élections », a précisé le président de la Ceni. Dans la même foulée et sur la base des explications de Hery Rakotomanana, cette commission consultative aura pour mission d’orienter les débats nés des cadres de concertation au Carlton Anosy en 2016. En effet, tous les documents – qui sont, signalons-le au passage, disponibles sur le site web de la commission – renferment des contradictions entre les propositions pour certaines et à l’endroit de la Constitution pour d’autres. « Nous ne pouvons rédiger et mettre en vigueur une loi qui va à l’encontre de la Loi fondamentale. C’est dans cette optique que cette commission consultative va élaborer et remettre entre les mains de l’Exécutif un seul document d’orientation renfermant tous les points essentiels des documents stratégiques », a expliqué Hery Rakotomanana. Pour les partis politiques, l’élection de leurs cinq représentants au sein de la commission consultative aura lieu demain.

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire