Olivier Rakotovazaha : « Les 73 députés c’est la dictature de la minorité »

Olivier Rakotovazaha très critique à l’endroit des 73 députés.

Le sénateur Olivier Rakotovazaha a son mot à dire face à la situation qui prévaut dans le pays. « C’est indescriptible vu les divergences des points de vue concernant l’interprétation des lois ». Cet ancien membre du Conseil Supérieur de la Transition de continuer que « les 73 députés ne constituent pas la majorité. D’ailleurs, ils n’étaient que 56 seulement  à déposer une requête auprès de la Haute Cour Constitutionnelle ». Le sénateur estime ainsi que « les 73 députés, c’est la dictature de la minorité». Et de se demander si c’est la définition de la démocratie ?

Défenseur. A propos de la déchéance, le secrétaire général du MFM pense que « les députés sont à l’origine de ces désaccords. 73 députés ne suffisent pas car selon la Constitution, le Président de la République ne peut être mis en accusation que par l’Assemblée nationale et à la majorité des deux tiers de ses membres ». Dans tous les cas, il reste très critique à l’endroit des initiateurs du mouvement sur la Place du 13 Mai.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. normale be ny reaction ny ! senateur notendrena izy fa tsy nofodiana. Tsy maintsy miaro @ fomba rehetra ny nanendry azy teo;

    Tena efa anaran-tsivery sisa zany MFM zany fa dia lasa Ramasabomanga daholo teren’ny fahalafosam-piainana.

  2. « 73 députés ne suffisent pas car selon la Constitution, le Président de la République ne peut être mis en accusation que par l’Assemblée nationale et à la majorité des deux tiers de ses membres » . Ceci est juste si et seulement si cette majorité de l’Assemblée nationale est encore crédible aux yeux de ceux qu’elle représente: le peuple! Malheureusement ce n’est plus exactement le cas car cette crédibilité des 79 autres députés qui est remise en cause aujourd’hui à cause de cette histoire de corruption et tant d’autres délits.Donc ce propos « le Président ne peut pas être mis en accusation etc… » ne tient plus debout.Le problème est maintenant fondamental: est-ce que le peuple est représenté vraiment par ces députés taxés de corruption ? en d’autre terme le peuple lui-même est-il corrompu ?…je crois que NON, donc il faut voir ce problème à la base: si il est prouvé que des députés ont été corrompus et que c’est le Chef de l’Etat a été le corrupteur alors pour moi pas besoin de 2/3 ou je na sais plus quoi pour mettre en accusation le Chef de l’Etat

  3. Dia tsy menetra koa ianao ry ikotovazaha namadika palitao. Tsy hitanao ve fa ny fomban’ny tetezamita izay notoherinao ihany no ataon’ity hvm ity ? Fanovana sy fampiharana ny lalana @ izay tiany, halatra be vavana tany io, na harena an-kibotany io , na volam-panjakana io na iinona na inona, lainga hafafy toy ny t@ tetezamita, fanejehana an-jambany toy ny t@ tetezamita … ireny nefa no toherina dia izaoindray tohanana. Tena mpamadika palitao, tsy manana ny maha izy azy ary tsy mahay manome na mandray lesona.

  4. · Edit

    Itony moa no mba mpanabe eto amintsika koa hahagaga intsony ve raha toy izao no iafaran’ny firenena!Tsy bika, tsy endrika, tsy fanahy!

  5. Tsy misy mihaino intsony reto mafana « mpamadika palitao » reto ! miaro toerana io foana na dia hita fa hirodana aza ! tss Mialà teo !

Poster un commentaire