Ressources stratégiques : Madagascar veut étendre son territoire sous-marin

Le ministre des Affaires étrangères sera chargé de la plaidoirie du dossier.

Madagascar relance son projet de soumettre un dossier auprès des Nations unies pour demander une extension de son plateau continental de 860 500 km².

Lors du conseil des ministres du mercredi 7 octobre dernier, le gouvernement a évoqué son projet de procéder à la délimitation du domaine maritime de Madagascar. Dans ce cadre, une extension de 860 500 km², au-delà des 200 milles marins au sud des limites terrestres du pays, dans la zone sud-ouest de l’océan Indien, va être négociée. Cela correspond à plus du double de la superficie totale du pays.  

Six pays. Une demande auprès de la commission des limites du plateau continental va être déposée par le gouvernement malgache pour concrétiser ce projet d’extension. Cet organe spécifique des Nations unies est chargé de trancher sur ce dossier. Actuellement, six autres pays procèdent également à la même démarche dans des zones marines différentes. Pour le cas malgache, la requête va être soumise « lors du premier semestre de 2021 ». 

Pétrole et gaz. L’enjeu du projet est fortement stratégique pour le gouvernement. L’extension pourrait ainsi accroître les droits du pays sur l’exploitation des ressources maritimes et sous-marines dont regorge cette superficie négociée. Selon le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, le nouveau territoire possède des ressources en pétrole et gaz, des minerais, ainsi que des richesses en biodiversité marine. Les travaux de levés sismiques marins vont être lancés, a affirmé le conseil des ministres de mercredi dernier. Un institut chinois de recherche en océanographie accompagne le pays dans cette partie technique, a-t-on indiqué. 

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est curieux que des accords soient toujours passés avec la Chine par exemple pour la recherche sismique pétrolière. L’expérience des routes ratiboisées par les Chinois qui emmenaient la terre arasées pour en prélever les terres rares.
    Le jeune président malgache est dynamique ! Espérons qu’il ne se laisse pas anesthésier par les Chinois

  2. Salama daholo,
    Betsaka ny mahalala zavatra fa vitsy mba tsy hilazana hoe tsy misy ny mandray andraikitra.
    Tanindrazana fa tsy an’ny taranaka intsony.

  3. Ils ne faut pas oublier que les européens et les chinois ne pêchent sur les côtés malgaches q’uniquement avec l’autorisation et en payant des droits pour cette. OU VA CET ARGENT. Dans la poche des oligarques ou dans le budget de l’état malgache
    Posez vous plutôt ces questions pour faire avancer votre pays

  4. l’état malgache vend les droits de pêche aux pays étrangers ,en se foutant de façon républicaine du sort des populations côtières qui vivent de cette activité….. on ne peut vendre quelques choses et s’en proclamer propriétaire…..

  5. et les eaux des îles éparses? Ce périmètra ne se négocie pas aussi,les deux parlements actuellement en cession ordinaire devront s’y pencher très sérieusement au lieu de se chamailler inutilement et sortir une loi renforçant l’appartenance de ces îles à madagascar. Et en tant que solombavambahoaka,nombreuses sont les expulsions faites aux petits peuples,un cas récent,ces banderolles hissées aux habitations à ankadifotsy befelatanana! Je réitère,que nos solombavambahoaka,particulièrement les ird,pendant cette cession,proposent et votent une nouvelle loi sur la prescription acquisitive avec mesure transitoire spéciale valable une année prescrivant l’acquisition à titre gratuit des parcelles de terres appartenant à l’état,aux collectivités,aux colons,ou issues des natinalisations et dont l’occupation par des tiers ou services publics est de vingt ans matérialisée par l’existence d’un bâtiment construit par ses soins. De mêmes des bâtiments administratifs occupés depuis vingt cinq ans au moins.

  6. Marina tsy misy hiadian kevitra ilay fitenin’ny ntaolo hoe ;ny AN TRATRA TSY LAVO ANTSOY KOA RAIN’IALAHY BE .Be famaritra toa rambon’osy ka ny lanitra tsy hianjera no tohanana .
    Ravahoaka malagasy dia ao ihany ary eo foana e .

  7. Merci Aiza ny tanindrazako.

  8. · Edit

    C’est une très bonne chose. Mais au lieu de persécuter les entrepreneurs Malgaches, occupez-vous des bateaux de pêches industriels (sans quotas!??!) qui dépouillent les pauvres Malgaches de millions de tonnes de poissons tous les ans. Il y a plus de poissons autour de la grande île (?!?). Les Vezo se plaignent de leurs raréfactions et n’arrivent plus à vivre normalement. Ce n’est pas normal que les Chinois et les Européens s’engraissent et dépouillent des générations entières de Malgaches de leurs réserves de protéine.

Poster un commentaire