Me Patricia RASAMIZATOVO : Une Avocate malgache au Barreau de Lille

Juriste de formation ayant travaillé pendant plusieurs années au sein d’une grande organisation professionnelle dans le Nord et titulaire d’un Mastère spécialisé en Gestion fiscale de l’entreprise de SKEMA, une grande école de Commerce et de Management implantée dans la métropole lilloise, Patricia RASAMIZATOVO vient d’intégrer le Barreau de Lille. Par délibération en date du 5 juillet 2021, le Conseil de l’Ordre a pris acte de l’inscription à compter du 1er juillet, de la nouvelle Avocate à qui le Barreau « souhaite la bienvenue ». Le Bâtonnier Marie-Christine DUTAT, représenté par le Secrétaire général de l’Ordre, Samuel DAVANE notifie à son intention que « les Avocats lillois revendiquent la possibilité de maintenir des relations cordiales entre Confrères dans le respect des règles de déontologie, et ce en dépit de leur nombre important ».

Conseiller et défendre. En ce qui concerne Me Patricia RASAMIZATOVO, elle est pour l’heure, l’unique avocate d’origine malgache inscrite au Barreau de Lille. « Je suis certaine que vous aurez à cœur de perpétuer cette tradition particulièrement utile tout à la fois à la qualité des conditions de travail de la profession et à la qualité de nos prestations », ajoute le Bâtonnier. Et ce, à l’endroit de la nouvelle Avocate qui entend « conseiller et défendre au mieux les intérêts des justiciables » – notamment en droit du travail et en droit fiscal – qui viennent la voir en son cabinet sis au 50, rue Gustave Delory – Le Vendôme 59800 Lille ou qui peuvent la contacter en ligne sur son adresse mail (andiavocat@gmail.com).

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. D’autre femmes malgaches avaient déjà intégré le barreau de paris

  2. Tena marina daholo izany ,fa ny gasy dia mahay no sady hendry ,ary tsy ao LIllle ihany akory no misy izany ,fa manerana an France manontolo ,misy aza préféts ,magistrats ,députés
    hauts fonctionnaires be dia be .,

  3. Félicitations à la nouvelle promue !
    Et bon vent pour cette option humaniste d’une profession.

    Pour ceux, attentifs à un passé pas si lointain, une nouvelle de cet ordre n’est pas une exception pour les Malagasy d’une époque hélas révolue. Il fût un temps où ils étaient des favoris et jamais des outsiders dans les concours inter-nations.

    Pour ceux tentés par une analogie entre barreau d’ici et barreau d’ailleurs, tout réside dans la qualité et l’état d’esprit des personnes qui se destinent au barreau.
    Comme toute profession, et particulièrement ici, celle-ci est faite d’autobiographie.
    On surnommait Bavard ou Baveux les membres du barreau de certaines contrées. Sans doute à cause de prolixité et de bavardage intempestif et/ou théâtral.
    Une approche passée de piquant et qui laisse la place au pesant des plaidoyers. Par exemple.

  4. Il ne faut pas sous estimer les Malagasy, Me Patricia Rasamizatovo n’est pas une exception.
    Dans plusieurs ville de France : Montpellier, Paris, … Lyon, … il y a des avocats Malagasy qui sont inscrites au barreau depuis plusieurs années.
    On a des élites Malagasy aussi dans tous les domaines en France:
    – Directeur CNRS
    – Magistrat
    – Professeur en médecine, … pharmacie, chimie,
    Je vous répète, les Malagasy sont forts (exemple, le 1er à trouver le préventif et curatif contre le covid-19)

Poster un commentaire