Ambassadeur de Chine Guo Xiaomei : « Il n’existe pas de modèle de démocratie standard »

L’ambassadeur de Chine à Madagascar SEM Guo Xiaomei.

L’édition du salon des médias s’est tenue hier, à l’Asia Africa Hotel, sis à Mamory Ivato. Le salon a porté sur le 100è anniversaire du Parti communiste chinois (PCC) et de la coopération sino-malagasy. Sur ce dernier point notamment, la Chine a alloué à Madagascar au mois d’août dernier, 42 millions de dollars. En réponse à la question d’un journaliste, il s’avère que c’est peu si l’on se réfère au cas de l’Ethiopie. Le conseiller de l’ambassade a souligné que Madagascar se situe au 15è rang sur 53 pays africains. Est-ce pour dire que ce n’est pas vraiment moindre ? Dans la même foulée, sept projets sont également en cours. Concernant la vaccination notamment le Sinopharm, il a tenu à préciser que « les vaccins jouent un rôle positif ». Pour en revenir au 100è anniversaire du PCC, l’ambassadeur de la Chine à Madagascar, SEM Guo Xiaomei, a parlé de l’expérience historique de ce parti. Elle a touché mot également de la démocratie. « Il n’existe pas de modèle de démocratie standard ni de démocratie unique », a-t-elle soutenu. Et d’enchaîner que « chaque pays doit trouver sa propre voie de développement ». Elle n’a pas manqué également de parler du développement de l’industrie numérique dans laquelle la Chine joue un rôle important.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. « Il n’existe pas de modèle de démocratie standard ni de démocratie unique » mais aussi l’universalité des droits humains n’existe pas, c’est une notion occidentale, réfutée par la Chine aurait dû ajoute l’ambassadrice !
    Belle propagande encore, complaisamment rapportée par Midi

Poster un commentaire