Fasan’ny Karana – Contrôle au départ : Le système contesté par les transporteurs

Les bagages des taxis-brousse ne devront plus dépasser 80 cm de hauteur.
Les bagages des taxis-brousse ne devront plus dépasser 80 cm de hauteur.

Avant chaque départ, tous les taxis-brousse devront désormais passer au contrôle complet avant de quitter le stationnement. Ce qui fait le malheur des transporteurs.  

«Nous ne sommes pas contre les efforts d’amélioration. Par contre, il faut aussi penser à la faisabilité des choses avant de s’aventurer à réaliser tel ou tel projet», ont fait remarquer quelques conducteurs ayant été présents à la cérémonie officielle de la mise en place du « système de contrôle au départ » au stationnement du « Fasan’ny karana », hier, en début d’après-midi. En fait, ce système consiste à vérifier et à contrôler intégralement tous les taxis-brousse (les papiers du véhicule, le tonnage et le volume des bagages, le nombre des passagers, l’état physique du conducteur,…), avant leur départ de ce stationnement. Le but est, selon le Directeur Général de l’Agence des Transports Terrestres (ATT), Mamy Razakarivony, de réduire les risques d’accident, de lutter contre l’insécurité, d’alléger les tâches des forces de l’ordre, ainsi d’augmenter les recettes des transporteurs. Il met donc en action en même temps, quelques éléments de la police et de la gendarmerie nationale, des agents de l’ATT, ainsi que ceux du Komity Miara-Mitantana ny Stationnement du Fasan’ny Karana (KMMSF). Mamy Razakarivony, de son coté, a évoqué que la réalisation d’un tel projet n’est que le fruit d’une sérieuse collaboration entre toutes les parties prenantes, notamment, les forces de l’ordre, l’ATT, les passagers, ainsi que les transporteurs eux-mêmes. Pourtant, l’assistance,  généralement composée de transporteurs et de voyageurs, a même hué les discours officiels. En effet, ce nouveau système est taxé de ne pas être approprié à la réalité du système de transport habituel des transporteurs dans ce stationnement, sur le contrôle des bagages et des véhicules. Du coté des passagers, certains affirment que ce nouveau système ne va que leur faire perdre encore plus de temps, en considérant tous le temps qu’il faudrait passer au stationnement pendant les procédures de contrôle. Par contre, d’autres s’accordent à dire que tant que les transporteurs n’en sortent pas perdants (en considérant le rapport entre les frais de transport et la hausse du prix des carburants), cela devrait être une bonne idée d’amplifier le contrôle.

Police de la route. En outre, selon les explications des forces de l’ordre, la mise en place de ce contrôle au départ ne va en aucun cas ni réduire ni empêcher les contrôles de la police de la route durant les voyages. «Une fois qu’ils sont passés au contrôle du départ, ces transporteurs obtiennent un manifold signifiant qu’ils ont été bien contrôlés sur tous les plans. Donc, ils n’ont plus qu’à montrer ce document à la police de la route durant tout le voyage, leur permettant ainsi d’atteindre sans aucune crainte leur destination », a-t-on affirmé. D’après les affirmations, le stationnement du Fasan’ny karana a été le premier à appliquer ce nouveau système. D’autres stationnements auront également les leurs ultérieurement. L’autre grande nouveauté a été l’installation du « Point ATT » au stationnement du Fasan’ny Karana afin de permettre aux transporteurs qui veulent sortir de ligne à obtenir leur autorisation spéciale.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication