Santé et sécurité au travail : L’utilisation de produits chimiques sous la loupe

Outre les secteurs industriel et pétrolier, le secteur agricole utilise également des produits chimiques. Photo d’archives.
Outre les secteurs industriel et pétrolier, le secteur agricole utilise également des produits chimiques. Photo d’archives.

Près de 987 000 tonnes de produits chimiques ont été importés par Madagascar en 2006. Ils sont utilisés dans diverses activités, notamment professionnelles, non sans danger. L’usage des produits chimiques dans le cadre du travail a été, hier, discuté dans le cadre de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail.

Pesticides, hydrocarbures, substances chimiques gazeuses, encres, peintures, solvants et autres composés organiques volatiles, acides de diverses catégories et matières chimiques potentiellement toxiques, … sont autant de produits chimiques utilisés dans le milieu professionnel, non sans menaces sur la santé et la sécurité des travailleurs quant à leur manipulation, leur transport et leur entreposage. Ces produits, selon leur nature et les possibles émanations, entrent dans l’organisme de diverses manières : par voie respiratoire, buccale, cutanée, cutanée, ou encore par agression directe par projection des produits. Les travailleurs, premiers exposés aux risques sur l’utilisation de ces produits chimiques, devraient en être protégés.

Mesures contraignantes et contrôles. A Madagascar, les volets sécurité et protection des travailleurs sont loin d’être satisfaisants. Débattue, hier, lors d’une conférence débat sur « la sécurité et la santé dans l’utilisation des produits chimiques au travail », la question a laissé transparaître une grande lacune en matière de législation et de mesures contraignantes à l’endroit des employeurs, afin de protéger les travailleurs des effets des produits chimiques qu’ils utilisent dans le cadre de leur travail. Et quand bien même de telles mesures existeraient, les systèmes de contrôle demeurent défaillants. Faut-il rappeler que Madagascar n’a pas encore ratifié un certain nombre de conventions internationales dans ces domaines, dont la convention n°170 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur les produits chimiques.

Prévention. Les travailleurs du secteur informel figurent parmi les plus exposés aux risques sur la santé et la sécurité, en matière d’utilisation de produits chimiques. Par ignorance des impacts de contacts répétés avec des produits chimiques sur la santé des personnes qui les manipulent, ou par manque de moyens pour ne pas augmenter les coûts de production, les travailleurs de l’informel manipulent ces produits avec des protections sommaires, voire, sans aucune protection. Ils s’exposent à de réels dangers, sans être protégés.

Dans le secteur formel, les travailleurs, eux non plus, ne sont pas suffisamment protégés dans bien des cas. Or, la prévention reste la meilleure option pour préserver la santé et la sécurité des travailleurs qui manipulent ces produits. Jusqu’à présent, Madagascar ne dispose d’aucune donnée fiable et à jour sur les maladies professionnelles liées à l’utilisation de produits chimiques.

La mise en place d’une véritable politique de la santé et de sécurité au travail en matière d’utilisation des produits chimiques a été identifiée comme un début d’acheminement vers l’amélioration de la situation locale. Une réunion sur la politique nationale de gestion des produits chimiques, qui se tiendra au mois de juin pourrait en être une étape essentielle.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication