Prochaine saison cyclonique : 5 millions de personnes dans les zones à risques

La prochaine saison cyclonique débutera ce 15 octobre. Et déjà, plus de 5 millions de personnes seront exposées aux risques liés aux prochains cyclones. Elles vivent en effet dans 16 zones à risques, selon les estimations du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC). Pour bien s’y préparer, le BNGRC, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), et les différents acteurs humanitaires sont sur le point de renforcer la coordination des activités liées à la GRC. « Les chocs récurrents menacent la vie et fragilisent la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés affectées. Une meilleure préparation permet de sauver plus de vies, réduire les pertes socio-économiques et mieux assister les ménages vulnérables à se relever rapidement », a souligné le représentant du PAM à Madagascar, Willem van Milink.

Piera. Soutenu par le Département britannique pour le développement international dans le cadre du projet DFID II, des ateliers d’élaboration d’outils de planification, des plans de contingence dans le jargon du métier de gestion des risques et des catastrophes, sont organisés. Ces documents formalisent l’ensemble des mesures de préparation face aux aléas et les risques les plus fréquents, des processus d’évaluation en cas de dégâts ainsi que les modalités pratiques de mise en œuvre des réponses post catastrophes. Le projet DFIDII, mis en œuvre par l’UNICEF et le PAM à Madagascar, a pour objectif de renforcer la préparation humanitaire dans les pays à hauts risques cycloniques et d’inondations, dont Madagascar. Il est question d’activer rapidement les réponses d’urgence, de réduire les coûts de l’assistance, et d’assurer l’adéquation et la qualité de l’assistance apportée par rapport aux besoins.

A noter que les noms des prochains systèmes dépressionnaires tropicaux lorsqu’ils atteindront le stade de tempête tropicale modérée dans l’océan indien sont maintenant connus. Choisis à tour de rôle par les pays de l’Océan Indien, ils sont classés par ordre alphabétique. Le premier cyclone portera donc l’Annabelle (choisi par les Seychelles), suivi de Bohale (Lesotho). Madagascar a choisi comme noms : Fantala et Piera.

Recueillies Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire