Médecin de l’Océan Indien : 8 000 patients à traiter à Ambanja

L’équipe de MOI prête pour la 57e mission en terre malgache.
L’équipe de MOI prête pour la 57e mission en terre malgache.

La 57e mission en terre malgache de l’association Médecin de l’Océan Indien (MOI) aura lieu à Ambanja, du 2 au 11 novembre prochain. Une occasion de plus pour l’équipe du Docteur Koitcha de réaliser une action humanitaire à l’endroit d’une population qui éprouve de la difficulté à accéder aux soins médicaux. Sur ce point, d’ailleurs, le Dr Koitcha a reconnu que des améliorations ont été constatées dans le domaine des infrastructures sanitaires et hospitalières à Madagascar, mais le problème réside dans le fait que dans la plupart des cas, les consultations et les soins médicaux soient payants. Du coup, une grande partie des ménages malgaches, dont le pouvoir d’achat est très faible n’y ont pas accès.

D’où la nécessité de ce genre d’action humanitaire qui soulage des milliers de personne. En effet, pour cette 57e mission, entre 7 000 et 8 000 patients bénéficieront de soins gratuits. Une aubaine en somme pour ces patients qui auront droit à des prestations professionnelles sur plusieurs spécialités. En effet, comme à l’accoutumée, la mission sera divisée en deux parties. Il s’agit, en premier lieu d’une délégation hospitalière comportant la chirurgie, l’ophtalmologie, l’optique, l’ORL, la cardiologie, la gastro-entérologie, l’échographie. Cette première équipe opérera à l’hôpital d’Ambanja. La deuxième délégation itinérante sera pour sa part composée de 4 médecins généralistes, une pédiatre, et 4 chirurgiens dentistes avec leur équipe de prothésiste. Ce deuxiéme groupe opérera à Ambanja et sa périphérie.

La mission qui sera, une fois de plus appuyée par le groupe SMTP et d’autres partenaires, est financée par le groupe Tantalu Rare Earth ainsi que le Conseil Général de la Réunion. Comme d’habitude, il y aura trois volets : thérapeutique, enseignement post universitaire et médecine préventive. Pour ce dernier volet, MOI procédera à une sensibilisation sur l’hygiène dentaire aux enfants des écoles primaires.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire