Santé communautaire : 6 millions de bénéficiaires pour le programme « Mahefa Miaraka » lancé

Le programme MAHEFA, un programme de santé communautaire mis en œuvre durant 5 ans et financé par l’USAID (Agence américaine pour le développement international) a pris fin.  Désormais, le programme « Community Capacity for Health » (CCH) ou « Mahefa Miaraka » prend le relai. Ce programme de santé communautaire intégrée comptera plus de 6 millions de bénéficiaires. Fruit d’une collaboration entre le ministère de la Santé publique, l’USAID et JSI (JSI Research & Training Institute, Inc.), le programme Mahefa Miaraka, fort du succès du programme précédent, promeut toujours l’approche de la santé communautaire. Il sera entièrement aligné sur les priorités identifiées par le gouvernement et le ministère de la Santé publique et sera mis en œuvre par JSI en partenariat avec plusieurs partenaires en collaboration avec le ministère de la Santé.

7 régions. Le programme vise le renforcement des capacités du secteur public à planifier, fournir et gérer les services de santé communautaire et la redynamisation de l’engagement communautaire pour la santé. Il contribuera à améliorer les services de santé dans 5205 « fokontany », 447 communes et 34 districts dans 7 régions, à savoir, Sava, Diana, Sofia, Boeny, Melaky, Menabe et Analanjirofo. Le programme travaillera avec 448 CSB (centre de santé de base) et permettra de former 9800 agents communautaires, lesquels seront, par ailleurs, équipés et supervisés pour fournir des services de santé de base en santé maternelle, néonatale et infantile, en planification familiale et en santé reproductive.

Pour rappel, le programme Mahefa qui a précédé Mahefa Miaraka, a permis à 3,5 millions de personnes à avoir accès aux soins de santé, à 620.000 enfants d’être traités pour des maladies graves. Par ailleurs, 86.000 latrines ont pu être construites et 6052 agents communautaires, éléments essentiels d’une partie importante du système de soins de santé à Madagascar, ont pu être formés.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire