Université d’Antananarivo : Un début de compromis

Une certaine entente a été trouvée entre les parties prenantes.

La réunion entre des responsables auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, auprès de l’université d’Antananarivo et des représentants des étudiants a permis de trouver des terrains d’entente à la manifestation estudiantine d’avant-hier.

Les réponses des responsables auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et de l’université d’Antananarivo ne se sont pas fait attendre. Une réunion d’urgence a en effet, été organisée hier afin de trouver des compromis quant aux diverses revendications des étudiants. Il convient de rappeler que la manifestation estudiantine qui s’est déroulée à Ankatso le 16 mai dernier a été initiée par les étudiants de la Faculté des sciences. Les causes quant à elles  se concentraient surtout sur la mauvaise gouvernance ainsi qu’un manque de transparence de la gestion des sommes allouées à leurs inscriptions. Celles-ci devant leur permettre « une certaine aisance dans le déroulement de leurs études » comme l’accès à l’internet ou encore à la bibliothèque universitaire. La réunion qui s’est déroulée hier entre les parties prenantes a permis de « calmer les esprits » à se fier à un communiqué émanant du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique.

Ententes. Les résolutions  (8 en tout et pour tout)  de la réunion d’hier (dont les participants ont été : le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le président de l’université d’Antananarivo, les chefs de tous les départements de ladite université, les présidents des associations estudiantines auprès de l’université) devraient être appliquées dans les brefs délais par un comité (qui lui doit être mise en place juste à cet effet). Ainsi, la gestion de la connexion au sein de l’université d’Antananarivo va être attribuée aux associations estudiantines. L’accès à l’internet est toutefois fonction des participations (paiement ou non des différents droits) des étudiants. Toujours dans le domaine de la haute technologie, la promotion de l’insertion des contenus pédagogiques dans les réseaux intranet va se faire. Des éclaircissements sur les rôles et fonctions du service médico-social auprès de l’université en sont également ressorties de cette réunion. Ainsi, ces rôles et fonctions s’arrêtent aux visites médicales et aux services d’urgence.  Par ailleurs, les demandes sur la hausse des équipements vont devoir être analysées par voie hiérarchique. Les résolutions de la réunion d’hier devraient permettre une entente entre les parties mais aussi une amélioration des cadres universitaires….si elles sont exécutées bien sûr ! Les actions concernant cette affaire sont donc en mode « wait and see ».  A suivre.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire