SECES : Cessation des activités à l’université d’Antananarivo !

Le message de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Monique Rasoazananiera vendredi dernier n’a pas été entendu (écouté) par les enseignants regroupés au sein du SECES. Si l’on résumait ce que la ministre a dit ce jour-là, lors d’un point de presse, c’est que “les troubles dans le but de faire cesser les cours au sein des universités n’ont plus lieu d’être”. Car, de leur côté, les membres du SECES affirment “qu’aucun compromis n’a été trouvé entre les deux camps sur les revendications de ces enseignants-chercheurs”. C’est la raison pour laquelle la cessation des cours au niveau de l’université d’Antananarivo a été maintenue. Une décision que les membres ont prise à l’unanimité hier d’après Sammy Gregoire Ravelonirina, président du SECES Antananarivo. Le président du SECES Antananarivo d’ajouter qu’outre ce fait “la solution proposée par le ministère des Finances et du Budget n’a pas été satisfaisante”. Il convient de rappeler que le ministère des Finances et du budget avait proposé de répondre aux revendications de ce syndicat l’année 2018 prochaine. L’affaire ayant pris une autre tournure, l’on pourrait se poser des questions sur les résolutions lors du congrès national du SECES devant se dérouler le 1 juin prochain.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire