Santé de la mère et de l’enfant : 300 000 dollars de matériels de santé remis au ministère de la Santé publique

Cette dotation de la STAR vient en complément de ce qui a été fait au mois de mars dernier. (Crédit photo : Midi Madagasikara)

Afin de soutenir la prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant dans les hôpitaux malgaches, la STAR et la fondation Coca-Cola ont signé une convention de partenariat avec le ministère de la Santé publique au mois de mai dernier. Cette signature s’est matérialisée hier par la remise de matériels de santé d’une valeur de 300 000 dollars au siège de la STAR à Andraharo. Selon les explications du directeur de cabinet du ministère de la Santé publique, le Professeur Jean Claude Razafimahandry, les bénéficiaires directs de ces matériels sont le service de maternité et néonatal du centre hospitalier (CHU) de Tuléar, le service de maternité du centre hospitalier de référence régionale de Maintirano, ainsi que le service de maternité du centre de référence du district d’Ikalamavony. La STAR prendra également en charge l’acheminement de ces dons vers les CHU bénéficiaires. Cela débutera dès cette semaine selon le directeur général de la STAR, Marc Pozmentier. Ce dernier a également assuré que,l’engagement de la STAR pour que les Malgaches vivent dans les meilleures conditions de santé, va se poursuivre. 

Du côté du ministère de la Santé publique, ce don de matériels est vu comme un moyen permettant de réduire le taux de mortalité néo-natale à Madagascar. Selon le Professeur Jean Claude Razafimahandry, c’est avec ce type de partenariat qu’il est possible d’atteindre l’objectif de développement durable. 

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Dans la vraie vie, sur le terrain, ces dons, ces subventions n’arrivent pas, n’atteignent pas le public ciblé. Et les grossesses précises se voient dans toutes les rues de la capitale, la preuve vivante de l’échec des technocrates super-diplômés de ce gouvernement, qui ne regardent même pas par la fenêtre la réalité du terrain.

Poster un commentaire