Salon de l’étudiant et de l’emploi : Va pour la seconde édition

Un meilleur choix d’offres d’enseignements supérieurs entraînerait une meilleure employabilité dans le monde du travail.

Orientation, conseils et informations, ce sont les mots qui résument le mieux la deuxième édition du salon de l’étudiant et de l’emploi officiellement lancé hier.

« Pour que les étudiants puissent choisir les offres de formation qui correspondent à leurs aspirations, à leurs besoins et à l’avenir qu’ils se sont fixés ». Ce sont là les propos du Pr Gil Dany Randriamasitiana, secrétaire général auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique lors de l’ouverture officielle du salon de l’étudiant et de l’emploi deuxième édition à Anosy hier. Propos qui reflètent la volonté des organisateurs, entre autres, la Maison de la Communication des Universités, le Ministère de tutelle, l’Université d’Antananarivo et des partenaires techniques et financiers de faciliter le choix des filières de formation pour les jeunes Malgaches. En effet, faire le choix des études supérieures n’est pas aisé pour bon nombre de jeunes bacheliers du pays. Conséquence, beaucoup d’étudiants passent d’une filière de formation à une autre durant leur cursus universitaire. Un phénomène appelé « être en quatrième année de première année ». Ce qui constitue une perte de temps pour les étudiants et une perte d’argent pour leurs parents. Outre cela, l’incapacité des nouveaux bacheliers à bien choisir l’offre d’enseignement supérieur qui corresponde réellement à leur aspiration entraîne également une hausse du taux d’abandon auprès des universités du pays.

Unique. Le salon de l’étudiant et de l’emploi entend renverser la vapeur. Organisé du 23 au 25 novembre 2020 à Anosy, et gratuit, l’évènement consiste à exposer « uniquement les offres de formations d’enseignements supérieurs des établissements d’enseignement supérieur habilités par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique », d’après les explications de Fanjanarivo Fanja, directeur général de la Maison de la Communication des Universités. Interrogée sur la particularité de l’édition de cette année, la DG de la Maison de la Communication des Universités de noter « nous allons promouvoir la culture entrepreneuriale durant le salon de l’étudiant et de l’emploi de cette année. Pour cela, nous organisons un concours de start-up proposant des services ou des produits innovants dans le cadre de la protection de l’environnement ». Des séances d’informations et de sensibilisation, via des conférences-débats par exemple, sont organisées afin de proposer des outils aux jeunes, leur permettant de mieux réussir leurs études. Les résultats du baccalauréat de cette année faisant savoir qu’il y a actuellement 77 085 nouveaux bacheliers dans le pays, des initiatives de guidage, d’orientation et de conseils sur les offres d’enseignements supérieurs existants et fiables sont plus que nécessaires.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire