Électricité de la Jirama : Les nouveaux tarifs officialisés par l’ORE depuis le 4 juin

La nouvelle tarification a généralisé la péréquation tarifaire en harmonisant le coût du Kwh pour toutes les régions, qui auparavant ont été pénalisées en payant un coût de l’électricité élevé.

La surconsommation va se payer chère dans la nouvelle tarification de la compagnie nationale d’eau et d’électricité.

Les abonnés de la compagnie nationale d’eau et d’électricité devraient voir la nouvelle tarification d’électricité dans leurs factures à partir du mois de juillet prochain. Suite à l’officialisation par l’Office de Régulation de l’Electricité ou ORE des nouveaux tarifs depuis le 4 juin dernier, la Jirama peut enfin amorcer la structuration tarifaire qu’elle a voulu initier depuis le mois de janvier dernier. Une initiative qui pourrait faire quelques mécontents, mais qui pourrait s’avérer profitable aussi bien pour la compagnie elle-même que pour l’ensemble de la population. Ce, compte tenu des pertes financières qu’elle enregistre chaque année. Si la nouvelle tarification garde la grille divisée en quatre catégories de l’ancienne : superconfort, confort, économique et sociale, elle apporte néanmoins quelques nouveautés. Ainsi, le montant de la première tranche est abaissé à 340 Ar pour le tarif « économique ». La Jirama a également mis en place une deuxième tranche située entre 130 et 300 Kwh pour les catégories superconfort, confort et économique. Les coûts du Kwh, quant à eux, sont de 600 Ar pour la première, et la seconde catégorie et de 560 Ar pour celle économie.

Petit-à-petit. La surconsommation se paye cher pour les abonnés qui sont invités, depuis quelques mois à surveiller leur consommation afin de ne pas dépasser les limites fixées pour leur catégorie. Par ailleurs, la compagnie fait savoir que la mise en place des trois tranches entend atténuer le surcoût de la surconsommation des clients. Il conviendrait de noter que le volume de consommation mensuelle d’un foyer moyen ne devrait pas dépasser les 130 KWh et que celui d’un foyer grand consommateur ne devrait pas excéder les 300 Kwh. Dans cette optique de restructuration tarifaire, la Jirama s’est efforcée de préparer au mieux ses abonnés aux changements en cours. L’introduction, depuis le mois de mai dernier, d’une simulation sur ce que pourrait être le coût de la facture en fonction des nouveaux tarifs en constitue une parfaite manifestation. Pareille pour la mise en place d’un stimulateur sur son site web.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Quel tarif pour nous qui avons payé depuis 2018 le devis pour une adduction d’eau sans avoir ni informations valables ni reponses valables d’un fournisseur qui visiblement se fout de ses clients?? très bizarrement on a le sentiment que de toute façon , on n’a qu’à subir… la publicité de la JIRAMA « priorité aux clients » n’est que paroles…

  2. quand il faut veiller toutes les nuits pour avoir de l’eau : 0h50 – 02h30- 03h etc… à la convenance du fournisseur, il a fallu acheter surpresseur et citerne et à quel prix ! de par ce fait pour avoir de l’eau au robinet,
    il faut faire tourner le compteur électrique. Le client doit subir et si c’étaient ces fournisseurs qui subissaient ce que subissent les clients seraient-ils heureux de payer plus cher une qualité de service amoindrie ?

  3. Avant de pouvoir et savoir de surconsommer..Que la Jirama offre une qualité d’électricité et d’eau…..

Poster un commentaire