Protection du littoral de Manakara : Les travaux de construction vont bon train

Les travaux de construction d’infrastructures de protection du littoral de Manakara suivent leurs cours.

Les actions de protection du littoral de Manakara dans le cadre du Projet d’Adaptation des Zones Côtières aux Changements Climatiques en tenant compte des écosystèmes et des moyens de subsistance (PAZC) continuent de plus belle. Mises en œuvre par le ministère de l’Environnement et du Développement durable via le bureau national des changements climatiques, du carbone et de la REDD+ (BNCCCREDD+), les initiatives en question entendent freiner les répercussions du changement climatique comme l’augmentation du niveau de la mer et des événements météorologiques extrêmes dans cette partie du pays. En effet, la ville de Manakara est exposée, de façon directe, aux intempéries causées par les conditions océano-météorologiques telles que les marées, les houles, les eaux pluviales ou encore les vents. Ce qui peut causer d’importants dégâts aussi bien sur la ville elle-même que sur la population locale. Approfondir l’alternative de protection par l’aménagement du littoral par des actions de terrassements et des ouvrages en béton et en maçonnerie constitue une des actions phares de ces initiatives de protection. Ainsi, les ouvrages se manifestent par un remblai de plage, de construction d’un mur de protection de berge pour la ville d’Ampilao et de construction de mur en blocs de bétons pour la ville de Manakara. Il conviendrait de noter que «les travaux de rechargement des plages sur les deux sites du projet ont donné lieu au dragage du canal de Pangalana, soit à la régénération du chenal navigable au voisinage du gîte à Anosy Kely». Il conviendrait de noter que 45 % des travaux de construction du mur en bloc de béton ont été réalisés vers la fin du mois de juin pour la ville de Manakara.

Recueillis par José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire