Transport national : Augmentation des frais envisagés

Certains transporteurs ne trouvent pas opportun la hausse des frais à cette période de l’année.

Les transporteurs qui desservent les zones nationales envisagent une augmentation des frais à 20%. Une lettre a été déjà déposée aux autorités concernées 

Les transporteurs reviennent à la charge. Ils prévoient de réviser les frais de transports des lignes qui desservent les zones nationales. Leurs représentants ont ainsi adressés une lettre à l’Agence des transports terrestres (ATT) pour faire part aux responsables concernés par ce projet en gestation. Cette hausse se situerait entre 15 % à 20% . Comme motif, les transporteurs ont avancé l’inflation, la dégradation des routes nationales ainsi que les prix des carburants qui, d’après eux ne s’alignent plus au coût de la vie. « Nous sommes contraints de réparer à plusieurs reprises nos véhicules à cause de l’état de nos routes qui se détériore de jour en jour. Cette hausse est déjà mûrement réfléchie pour que chacun puisse y gagner » , selon un transporteur de la zone nationale. Les transporteurs demandent également à rencontrer les autorités concernées pour discuter de ce problème autour d’une table ronde.

Divisé en deux. Certains transporteurs ne sont pas du même avis que leurs collègues dans cette hausse des frais de transport. D’après eux, cette décision devrait être prise dans une assemblée générale pourtant, ils n’ont pas été convoqués à une réunion. Pour d’autres, Madagascar est encore en situation d’urgence sanitaire et le ministère de tutelle a déjà sorti une note interdisant la hausse des frais de transport pendant cette période. « Les frais de transport pour les coopératives reliant Tana-Mahajanga est actuellement de 30 000 ariary mais est-ce que les voyageurs peuvent payer un ticket de 35 000 à 40 000 ariary compte tenu du contexte actuel ? De plus, les vacances ont déjà pris fin et la plupart des ménages se focalisent actuellement sur la rentrée scolaire avec les frais y afférents », témoigne un autre transporteur.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire