Enseignement supérieur : La langue malgache enseignée à Beijing

Une promotion culturelle et linguistique qui fait partie intégrante. C’est en ces termes que le ministère des Affaires étrangères qualifie l’inscription de la langue malgache dans la liste des langues enseignées à l’Université des langues étrangères de Beijing, la Beijing foreign study University ou BFSY. « Une inscription qui met la langue malgache au rang des autres langues enseignées en Chine telles que le français, l’anglais, l’espagnol ou encore l’allemand », s’est félicité Rakoto (nom d’emprunt), responsable auprès d’un département ministériel malgache. D’autres citoyens voient plutôt cet enseignement de la langue malgache comme une stratégie permettant de mieux connaître. « La Chine renforce ses relations avec les pays africains. Maîtriser la langue malgache serait pour eux un atout majeur afin de mieux s’implanter dans le pays. Avec nos ressources que tous les pays envient, je trouve cette approche très tactique. Encore faudrait-il que la langue malgache intéresse les étudiants », explique quant à lui Zo, un chauffeur de taxi de Behoririka. Il conviendrait de noter qu’une autre langue africaine, l’Amharique qui est très répandue en Ethiopie, est déjà enseignée dans une grande université chinoise depuis l’année 2020. Pour ce qui est de la filière Malgache, l’Université de Beijing propose un cursus s’étalant sur quatre années et sanctionné par un diplôme de Licence.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire