Technologies : Une application mobile pour le recyclage des articles de seconde main

Elles ont créé l’application mobile « Broka » pour le recyclage des déchets ou produits de seconde main.

Pour donner une seconde vie aux objets du quotidien, trois jeunes filles ont créé une application mobile « Broka » accompagnée d’un tutoriel. C’est un projet issu du concours Hack4Peace du Système des Nations Unies.

Un nouveau mode de consommation responsable et durable. C’est dans ce sens que Nirina Rajaonarison et son équipe ont mis en place le projet « Broka » qui est prévu être opérationnel vers la fin de ce mois. Comme son nom l’indique, c’est une application mobile qui se réfère aux produits de brocante pour le recyclage des plastiques et des articles de seconde main. « L’application permet de récupérer, de donner ou de vendre des objets qui encombrent vos placards et greniers mais qui peuvent être utiles pour les autres. Elle propose également un tutoriel pour encourager et faciliter le recyclage », selon Nirina Rajaonarison. Ce projet a gagné le premier prix de la catégorie n°1 « youth mobile » du concours Hack4Peace initié par le système des Nations Unies à Madagascar en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. La remise de prix aux lauréats de ce concours s’est tenue hier au Carlton. Un événement qui a également été marqué par la célébration de la journée des Nations Unies.

Développement. En organisant ce concours , les Nations Unies ont voulu donner cette opportunité à la jeunesse en les invitant à réfléchir de manière créative sur la manière d’aider tout le monde à mieux se rétablir, à devenir plus résilient et sur comment transformer notre monde en un monde plus égalitaire, plus juste, équitable, inclusif, durable et plus sain. « Cette cérémonie est très importante car nous avons célébré la paix qui est le pilier le plus important des Nations Unies et ses Etats membres. Une paix sans laquelle le développement n’est pas possible, une paix sans laquelle on ne peut pas éliminer la faim et les conflits », selon le coordonnateur résident des Nations Unies à Madagascar, Issa Sanogo.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire