Santé de la reproduction : Le budget alloué à l’achat des contraceptifs absent dans la Loi de Finances 2022

La disponibilité des produits contraceptifs figure dans les objectifs du gouvernement dans le cadre du PF 2030

La Coalition Malagasy pour le renforcement des systèmes de santé (COMARESS) a déjà lancé un appel pour l’augmentation du budget consacré à l’achat des produits contraceptifs dans la Loi de Finances initiale 2022. La loi de Finances a été adoptée mais cette revendication n’y était pas inscrite, selon le président national de cette coalition, le Dr Jean Claude Rakotomalala. Le budget y afférent est par contre inscrit dans le projet présidentiel pour la concrétisation du « velirano » numéro 5 qui consiste à assurer l’accès aux soins à tous. Pour concrétiser cet engagement, notamment dans le domaine de la santé de la reproduction, des efforts seront déployés par l’Etat pour augmenter à 60% le taux de prévalence contraceptive d’ici deux ans.

Engagement. Le gouvernement malgache s’est déjà engagé à assurer la disponibilité des produits contraceptifs sur tout le territoire national. Un engagement que le président de la République, Andry Nirina Rajoelina a signé au mois de septembre. Dans cet engagement, le gouvernement prévoit également d’augmenter le nombre de structures offrant des informations et des services de la planification adaptés aux besoins des adolescents et jeunes. Aucune communication officielle n’a été faite jusqu’ici par rapport au montant du budget consacré à la réalisation de ces objectifs, mais selon les indiscrétions, le budget a été révisé à la hausse par rapport aux précédentes années dont le but est d’atteindre les 60% du taux de prévalence contraceptive.

Narindra Rakotobe 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire