Analakely, Behoririka et alentours : Vigilance maximale recommandée

Les voleurs à la tire et les pickpockets sévissent encore plus durement en cette période de fin d’année où les affluences dans le centre ville comme Analakely et Behoririka sont en augmentation.  Hier encore, un ressortissant étranger s’est violemment fait arracher son collier par un gamin d’à peine 12 ans et ce, dans l’indifférence générale.

Les piétons, clients potentiels des marchands de rue sont les plus ciblés, notamment ceux qui ont le malheur d’ouvrir leur sac lors de leurs achats en pleine rue. Car profitant de ce geste, les voleurs ou certains marchands de rue, complices des malfaiteurs, perçoivent le contenu du sac, éventuellement l’argent liquide qui s’y trouve. Raison suffisante pour les malfaiteurs pour suivre à la trace leur proie, pour ensuite leur arracher leur sac. Outre les sacs, les bijoux sont aussi les cibles des voleurs à la tire. Mais comme peu de gens osent encore porter des bijoux en or en plein Analakely de nos jours, les  voleurs se rabattent sur ceux en argent : colliers et pendentifs, bracelets, gourmettes, boucles d’oreilles en argent sont alors devenus objets de convoitises.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire